#YesWeSki à Nendaz



#YesWeSki à Nendaz
Le nouvel hashtag, #YesWeSki, lancé il y a un peu plus d’une semaine par Suisse Tourisme colle parfaitement à Nendaz. Malgré le peu de neige naturelle, les investissements faits cet hiver portent déjà leurs fruits : les conditions sont excellentes et la clientèle afflue en masse.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tout le domaine skiable est ouvert
Les 8 millions investis à Nendaz pour la saison hivernale sont fructueux. Grâce aux 53 nouveaux enneigeurs mécaniques de dernière génération, la liaison pour rejoindre les 4 Vallées depuis Haute-Nendaz est garantie et ce, malgré le peu de neige naturelle. Nombreux sont ceux qui ont déjà pu rejoindre les 4 Vallées depuis Tracouet skis aux pieds et ils n’ont pas été déçus. En effet, depuis le 21 décembre, la totalité du domaine est ouverte, notamment les liaisons pour Siviez et Veysonnaz. Ne reste plus que la nouvelle installation de la piste de l’Ours (un investissement de 14 millions de francs) qui sera inaugurée le 23 décembre et ouverte à tous dès le 24 décembre.

Un des meilleurs domaines des Alpes actuellement
Que ce soit en altitude ou sur les pistes d’accès vers nos 3 stations (Haute-Nendaz, Veysonnaz et Siviez), la qualité de la neige est excellente et les conditions incomparables, comme le démontrent les nombreux commentaires postés sur les réseaux sociaux. Les skieurs semblent d’ailleurs se passer le mot selon Sébastien Epiney, directeur de Nendaz Tourisme : « On remarque que de nouveaux amateurs de glisse, venus de toute la Suisse romande, de France voisine et de Suisse alémanique, se déplacent chez nous pour skier : certains font parfois un aller-retour pour une seule journée. Ils repartent enchantés, devenant ainsi nos meilleurs ambassadeurs ». Et les chiffres semblent corroborer ses dires : « Depuis l’ouverture des pistes le 12 novembre, la progression du volume de skieurs s’élève à deux chiffres sur notre domaine », François Fournier, directeur de NV Remontées mécaniques SA.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article