Une nouvelle « maison communale » pour la Ville de Bruxelles ?



En effet le Collège a pris la décision de déménager son administration dans un nouveau bâtiment, Brucity pour abriter l’ensemble des services. La décision de lancer un marché public date du 26 juin 2006. C’est AG Real State et le site du Parking 58 qui ont finalement été retenus; ils était en négociation depuis 2008.

Il n’y a pas été question de la symbolique urbaine et de la visibilité de l’administration communale qui va démenager du boulevard Anspach à la rue des Halles. L’offre qui a finalement été acceptée par le Collège de la Ville porte sur un montant de 135 millions d’euros auxquels doivent être ajoutés 20 millions d’euros de coût estimatif des « aménagements spécifiques ». La surface estimée est de 41 mille m2. Cela fait 15m2 par agent et le coût au m2 est estimé à 4.017 euros le m2.

Par rapport à l’estimation du départ il y a une augmentation de 69% (55 millions d’euros de dépenses supplémentaires, l’estimation de 2006 était de 80 millions).

Les modalités finales du montage financier doivent encore être définies plus précisément. Il s’agit d’un bail emphytéotique de 30 ans avec une possibilité d’achat au bout de 15 ans. La Ville compte financer cette dépense en « réalisant » une partie des 44 bâtiments aujourd’hui occupés par l’administration communale, dont le Centre Monnaie, dont elle est propriétaire pour 1/3, les 2/3 restants étant la propriété de B-Post. Le loyer annuel variera selon les modalités d’emprunt de 3,4 à 4 millions €.

Si l’on peut se réjouir de voir l’administration se doter de locaux où l’accueil du public sera amélioré et où les agents de la Ville pourront bénéficier d’un cadre de travail de qualité, l’opposition dont Ecolo-Groen, s’est abstenue au vue des inconnues dans le financement. L’échevin des finances Philippe Close, s’est engagé à mieux informer le Conseil à l’avenir et à jouer la transparence en ce qui concerne la vente des immeubles de la Ville. Le centre ville a besoin de logements, la Ville doit tenir compte de cet enjeu important lorsqu’il s’agira de réaffecter ses bâtiments.

Par ailleurs j’ai posé aussi des questions quant à l’impact urbanistique du projet pour les habitants et riverains. C’est un énorme chantier qui se profile, puisqu’il est prévu de reconstruire la même capacité de parkings publics qu’aujourd’hui, 589 auxquels viendraient s’ajouter 210 parkings pour les services de la Ville. Il faut savoir que le Parking 58 n’est occupé qu’à 50% de sa capacité selon le plan communal de mobilité; ces données n’ont pas été démenties par Interparking l’exploitant. Il nous semble qu’il est pour le moins contradictoire de maintenir ce nombre de places et d’accroître encore l’offre globale de parking sur l’îlot avec les nouvelles places de la Ville. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans un quartier dont l’accessibilité en transport public est une des plus élevées de Bruxelles.

Un autre aspect important pour les riverains et les usagers de la Ville est la question du maintien du passage à travers l’immeuble entre la rue de la Vierge Noire et la rue Grétry. Le Collège aurait la volonté d’autoriser le passage en journée, mais pas le soir. Un permis d’urbanisme modificatif de celui qui est toujours à l’instruction, sera introduit.
Source : Lettre de Marie Nagy http://www.marienagy.be/

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article