Speed Marathon : plus d’un million de véhicules contrôlés…

Speed Marathon : plus d’un million de véhicules contrôlés… la sensibilisation porte ses fruits !

Pour la septième fois déjà, la police fédérale de la route et la police locale ont joint leurs forces pour procéder, 24 heures durant, à des contrôles ciblant la vitesse excessive et inadaptée. Pendant ce Speed Marathon de 24 heures, qui a débuté le 19 avril à 06h00, la police fédérale de la route et les 146 zones de police locale participantes ont contrôlé 1 359 856 véhicules. 2,46 % des conducteurs roulaient trop vite. Au total, 78 permis de conduire ont été retirés. Grâce à une implication massive des zones de police et un engagement maximal des radars fixes et mobiles, un nombre de véhicules jamais atteint jusqu’à présent ont pu être contrôlés.
Pour mener à bien cette action, des dispositifs avaient été mis en place tant sur les autoroutes que sur les voiries régionales et communales.
En comparaison avec l’édition précédente d’octobre 2016, davantage de véhicules ont été contrôlés et moins de conducteurs étaient en infraction.
Cette action de police intégrée avait été annoncée dans les médias et ce, dans le but de sensibiliser les conducteurs et de mettre en évidence la problématique de la vitesse excessive ou inadaptée. Nous souhaitons faire comprendre aux conducteurs qu’ils arriveront aussi rapidement, de manière plus sûre et moins stressés à destination s’ils ne dépassent pas la vitesse autorisée. Ne perdons pas de vue qu’à l’instar de la conduite sous influence ou de l’absence de port de la ceinture de sécurité, la vitesse est l’une des principales causes d’accidents de la route avec victimes.
En 2016, 640 personnes ont perdu la vie sur les routes belges. La police fédérale et locale poursuivent leurs efforts pour réduire le nombre de victimes de la circulation.
Dès lors, outre les actions de contrôle quotidiennes préventives et répressives, nous organiserons encore, cette année, un Speed Marathon et un week-end sans alcool au volant.
Par ces mesures, la police intégrée souhaite contribuer à l’objectif de maximum 420 morts sur nos routes en 2020 fixé lors des Etats généraux de la sécurité routière. Par rapport à 2010, ce chiffre représenterait une diminution de moitié du nombre de tués.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article