Ministre de la Défense

Cet après-midi, le Ministre de la Défense de la Fédération Russe a livré à l’attaché de la Défense de l’Ambassade Belge à Moscou une prétendue preuve devant démontrer que des F-16 de l’armée de l’air belge étaient responsables d’une attaque aérienne dans la région d’Alep, dans les premières heures du 18 octobre, et qui a fait plusieurs victimes civiles. Cette prétendue preuve consistait en une carte avec un itinéraire de vol, un itinéraire de vol qui serait des avions belges.
Les numéros IFF (identification ami ou ennemi) qui se trouvent sur la carte et qui, selon le Ministère de la Défense Russe, sont octroyés à des avions belges, ne sont pas corrects et ne sont aucunement des numéros d’avions de la force aérienne belge. Dès lors, le Ministère de la Défense de la Fédération Russe prouve, par ses propres dires, que les accusations sont non fondées.
Le Ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, reste sur sa déclaration faite hier conjointement avec le Vice-Premier et Ministre des Affaires étrangères. Dans cette déclaration, il nie toute implication belge dans l’attaque aérienne. Le Ministre attend également à ce que ses accusations non-fondées soient formellement retirées.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article