« Les Solidarités », 5ème édition, à la Citadelle de Namur, les 26 et 27 Août

Si d’aventure vous ne connaissez pas « Les Solidarités », lisons ce qu’en dit leur présidentJean-Pascal Labille :
« Après quatre éditions couronnées d’un incontestable succès public et critique, ‘Les Solidarités’ se sont imposées comme l’un des rendez-vous incontournables de l’été…
Aux ‘Solidarités’ nous croyons au rôle fondamental de la Culture dans la société, de toutes les cultures et de toutes ses formes comme vecteur de rassemblement ! … Ce sont les mélanges des genres qui permet le mélange des gens ! »
« Si la ‘Solidarité’ est difficile à définir, quand on la voit, on la reconnaît immédiatement, et le dernier week-end d’août sur la Citadelle de Namur, on peut la croiser à chaque instant ».
 » ‘Les Solidarités’ sont bien plus qu’un festival ! C’est aussi une fabuleuse ‘Cité des Enfants’, au sein de laquelle ils peuvent s’amuser, partager et découvrir, sans rien payer jusqu’à 12 ans. »
« C’est également un terrain de réflexion au travers des débats de société, des pièces de théâtre engagées et des films projetés au ‘Magic Mirrors’. », sans oublier les arts de la rue, … la création sous toutes ses formes. »
« Enfin, avec la Citadelle de Namur, c »est le choix d’un des plus beaux sites de Wallonie… Et si la Solidarité est difficile à définir, quand on la voit, on la reconnaît immédiatement, et le dernier week-end d’août, sur la Citadelle de Namur,  on peut la croiser à chaque instant. »
« The Joe’s »

Pour les enfants (ils étaient 10.000 en 2016), au programme, cette année: 3 concerts (André Borbe« Les Déménageurs » et « The Joe’s », ces derniers, trois cow-boys, accompagnés de leur cheval de bois, nous livrant (au « Théâtre de Verdure », le dimanche 27, à 11h) un spectacle à la fois tendre et joyeux, faisant découvrir aux enfants des refrains de Joe Dassin), ainsi que 7 spectacles, sans oublier un nouvel espace (le« Parc Attractif Reine Fabiola », leur offrant gracieusement ses châteaux gonflables, grimages, mini-golf, parcours aventures, trampolines, …) augurant de magnifiques moments (cirque, contes, manège, théâtre, …), dans une agréable ambiance familiale.

« Slimane » (c) « Le Parisien »

Pour tous, parmi les nombreux artistes qui se produiront sur les différentes scènes, notons le lauréat, en 2016, de la saison 5 de « The Voice »/FranceSlimane Nebchi, dit « Slimane », qui se produisit à l’ « Olympia », le 14 mai 2016, avant de sortir, deux mois plus tard, son premier album « A bout de Rêves », n’hésitant pas à déclarer: « Si demain tout s’arrêtait, je continuerais à chanter » (« Esplanade », dimanche 27, à 19h20).

« St-James Hiphoptronics »

Grands vainqueurs, en 2016, des « Tremplins des Solidarités », sur celle qui était la toute nouvelle scène du « Maquis », où ils avaient séduit le jury et le public avec leur mélange explosif de riffs de guitares héroïques, de flows hip-hop acérés et de beats électros maitrisés qui s’envolent sur des sons de saxo détonants, aux limites de la science fiction, les « St.-James Hiphoptronics » nous reviennent, cette fois sur la grand scène de l’ « Esplanade » (samedi 26, à 12h50).

« Tiken Jah Fakoly »

Nous venant de Côte d’Ivoire, lauréat, en 2003, d’une « Victoire de la Musique » (dans la catégorie album Reggae/ Ragga/World), ayant dû, l’an dernier, annuler sa participation aux « Solidarités », ce grand monsieur du reggae africain, « Tiken Jah Fakoly », de son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, sera bien présent, son sourire aussi large que l’océan ne l’empêchant pas d’être un altemondialiste engagé faisant face à l’excision et aux mariages forcés (« Esplanade », samedi 26, à 17h40).

« Slongs Dievanongs »

Des lointains rivages du Golfe de Guinée, passons, au nord de notre pays, à ceux de l’Escaut, avec la rapeuse hip-hop anversoise, d’origine grecque, Charissa Parassiadis, alias « Slongs Dievanongs »… Et oui, « Les Solidarités » n’hésitent pas, contrairement à d’autres festivals plus « frileux », à inviter une chanteuse néerlandophone, très populaire en Flandres, dans la capitale de la Wallonie… Nul doute que sa prestation dans la langue de Vondel sera apprécié sur les hauteurs de la Meuse, au sein de l’ « Urban Village » du « Maquis », dédié aux cultures « hip hop » (samedi 26, à 16h40).

Patrick Bruel
(c) « Studio Harcourt »

… Retour à la chanson française, avec une personnalité engagéePatrick Bruel, né en Algérie, sous le nom de Patrick Maurice Benguigui, qui clôturera en beauté la 5ème édition des « Solidarités », … vingt ans après avoir donné son dernier concert dans la capitale wallonne (« Esplanade », dimanche 27, 22h).

Luc Dardenne
(c) « Getty Images »

En dehors des concerts, nous retrouverons le « Forum Solidaris », au coeur du superbe « Magic Mirrors« , pour questionner notre monde au travers de grandes thématiques sociétales, à l’occasion de deux débats et d’une grande rencontre, où un regard se posera sur les inégalités et la violence sociale, mais aussi sur le rôle de la Culture comme levier d’émancipation… Une rencontre qui promet, avec la participation, entre autres, de Magyd Cherfi (acteur, chanteur et écrivain, lauréat d’une « Victoire de la Musique » en 2000, pour « Tomber la Chemise », fait « Commandeur des Arts et des Lettres », en 2017), Luc Dardenne (cinéaste, lauréat, entre autres, avec son frère, Jean-Pierre, des « Magritte du meilleur Réalisateur » et du « meilleur Film »à Bruxelles, en 2015, et de deux « Palmes d’Or », à Cannes, en 1999 et en 2005), Paul Jorion (docteur en anthropologie de l’ « U.L.B. », ayant enseigné à Cambridge, Paris et Lille), et Fabrice Murgia (acteur et metteur en scèneverviétoisdirecteur du « Théâtre National Wallonie-Bruxelles », depuis 2016)… De quoi nourrir bien des réflexions

Egalement, deux pièces de théâtre, en ce même « Magic Mirors »: « Laïka », avec David Murgia et Maurice Blanchy, ainsi que « La Violence des Riches », de la « Compagnie Vaguement Compétitifs », sans oublier un « stand up » (Alex Vizorek est une œuvre d’art de et avec l’artiste), au sein d’un Village associatif regroupant plus de 40 associations et ONG, « Les Solidarités » invitant ainsi les festivaliers à élargir leur horizon, aux découvertes et aux rencontres.

Alors, si vous êtes « engagés et sensibles aux valeurs d’ouverture et de solidarité » (dixit Jean-Pascal Labille), pour tremper dans cette ambiance si particulière des « Solidarités », rendez-vous sur les hauteurs de la « Citadelle de Namur », comme 43.000 personnes, en 2016, ces samedi 26 et dimance 27 août 2017 (accès unique du site par l’ « Esplanade », du côté du « Parc Attractif Reine Fabiola », l’accès étant interdit aux véhicules, des navettes « TEC » gratuites partant de la gare de Namur et de trois parkings de délestage, dès 09h40, toutes les 15’/retours dès 20h, toutes les 7′).

Prix des « Pass » en prévente: 39€ pour 2 jours (encore quelques « Pass » disponibles) et 29€ pour un jour (le samedi 26 uniquement, le dimanche étant « sold out »), hors frais de réservations. Pour les moins de 12 ans: 0€! Parkings de délestage, NavettesProgrammation détaillée et prévente sur: http://www.lafetedessolidarites.bePrévente, également, dans les différents magasins « FNAC » et « Night and Days ».
Yves Calbert / Photos, sauf indications contraires: (c) « Les Solidarités ».

 

 

 

 

 

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article