La police fédérale suite aux articles de presse sur les fuites du rapport définitif du Comité P



La police judiciaire fédérale, par la voix de son directeur général, Claude Fontaine, exprime sa totale désapprobation suite à la fuite qui a permis à la presse de prendre connaissance du rapport final d’enquête, commis par le Comité « P », relativement à la position d’information des services de police belges à la veille de l’attentat de Paris du 13 novembre dernier.

« Notre désapprobation est d’autant plus profonde que nous n’avons pas encore pu prendre connaissance de la version finale de ce rapport dont l’exclusivité est normalement due au Parlement, au moins dans un premier temps.
Il convient de souligner que nous avons produit, en temps opportun, un nombre important de commentaires étayés démontant une partie importante de l’argumentaire développé par le Comité de contrôle des services de police, tant dans son deuxième rapport intermédiaire que dans son projet de rapport final.
Soucieux de respecter le secret des procédures judiciaires toujours en cours, nous ne nous exprimerons pas plus avant dans l’immédiat et nous nous en remettons, en confiance, à l’exégèse qui devra être réalisée au sein de la Commission d’enquête parlementaire « Attentat de Bruxelles du 22 mars 2016 » dont les membres ont pris connaissance du contenu des rapports rédigés par le Comité « P » et de la teneur de nos réactions circonstanciées. »

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article