Journée Mondiale du Psoriasis 2016

pour « briser les barrières » autour de cette maladie de la peau

Ce 29 octobre 2016 aura lieu la 13ème Journée Mondiale du Psoriasis. Cette journée placée sous le thème « Briser les barrières pour les personnes atteintes de psoriasis » a pour objectif d’informer et de sensibiliser le grand public à cette maladie de la peau souvent victime de préjugés, de discrimination et de stigmatisation. C’est pourquoi les bénévoles de l’association Gipso[1] se mobilisent à l’occasion de la Journée Mondiale et organisent trois séances d’information dans trois villes en Belgique et au Luxembourg pour lever les tabous autour du psoriasis.

Le psoriasis touche environ 300.000 personnes en Belgique et plus de 125 millions de personnes dans le monde, souvent des jeunes adultes âgés entre 15 et 40 ans. Cette affection dermatologique chronique se caractérise par une division accélérée des cellules de la peau, ce qui se traduit par d’épaisses plaques rouges souvent squameuses. Contrairement aux idées reçues, le psoriasis n’est pas contagieux. Malgré une connaissance scientifique de plus en plus pointue de la maladie, si on ne peut en garantir la guérison définitive, on peut cependant mieux la contrôler, en respecter les prescriptions et l’adapter en fonction de l’évolution de l’affection.

Une maladie victime de nombreux préjugés
Un rapport récent de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur le psoriasis met en lumière la stigmatisation sociale et la discrimination publique dont les personnes atteintes de cette maladie sont victimes. Lorsque la peau est dégradée par des lésions apparentes de psoriasis elle peut susciter, par ignorance du grand public, un geste de méfiance ou de dégoût. Le psoriasis peut ainsi détruire la qualité de vie des personnes à cause d’une dégradation des relations familiales, sociales ou professionnelles. Celles-ci peuvent éprouver un sentiment de gêne, d’humiliation, de rejet qui les décourage et les incite à s’isoler.

L’objectif de ce rapport est d’aider et de faire prendre conscience que le psoriasis a un impact considérable sur la vie des personnes qui en souffrent. Il vise à renforcer les pouvoirs des dirigeants politiques en proposant des solutions pratiques pour améliorer les soins médicaux et l’inclusion sociale des individus souffrant de psoriasis et d’autres maladies non contagieuses dans la société.

Une Journée mondiale du psoriasis pour briser les barrières
Une meilleure information du grand public est donc essentielle afin de combattre les préjugés véhiculés autour du psoriasis. Malgré les efforts continus des groupes de défense des patients en Europe et à travers le monde, il est nécessaire de faire davantage d’efforts pour dissiper les mythes populaires liés à la maladie et susciter davantage d’empathie pour les personnes atteintes de psoriasis. Pour Antoinette Romeo, Présidente du Gipso, « La connaissance et la sensibilisation aideront les personnes souffrant de psoriasis. Avoir accès au diagnostic et à un traitement approprié est essentiel afin d’augmenter la condition d’estime de soi et d’améliorer la qualité de vie. D’où l’importance d’organiser des séances d’information pour informer et sensibiliser un maximum la population. »

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article