Journée de la Frite + Fête de la Gratuité

URL

Email

Samedi 5 novembre, 14h00-19h30
Dimanche 6 novembre, 13h30-18h00

Home Frit’ Home et son Musée de la Frite vous convient à un week-end placé sous le cornet de la Culture Fritkot! À l’occasion de notre 2e Journée de la Frite et de la Fête de la Gratuité, en collaboration avec Arts & Public, nous vous réservons une kloutch supplémentaire d’attractions frituresques.

* Projection du film «Fritland» (1983) *
«Fritland» est un court-métrage, façon roadmovie belge, filmé en Super 8 pendant 4 années, de 1979 à 1982, qui vous dévoile l’envers du décors de près de 150 fritures de l’époque. Il observe les rituels codifiés des frituristes et de leurs clients. Le producteur Yves Warson et son coréalisateur Gillis Houben seront présents à cette occasion pour témoigner et commenter cette œuvre inédite, aboutissement d’un an de montage de six heures de prises de vues. Ce film n’a été présenté au public que 10 fois entre 1985 et 2015, dont 2 fois chez Home Frit’ Home l’an passé!

* La frite, sauce BD *
Quels rapports entretiennent la bande dessinée et les frites? C’est à cette question que répondra, projections et anecdotes à l’appui, Hugues Henry, auteur du premier grand livre francophone sur la Culture Fritkot, «Carrément Frites» (2012), et cofondateur du Musée de la Frite de Home Frit’ Home. La frite serait-elle réellement une création gauloise, comme l’avance «Astérix chez les Belges»?

* Rencontre avec Gillis Houben *
Actuellement aux cimaises de Home Frit’ Home, avec son exposition «Belgo Peï», le peintre Gillis Houben (également coréalisateur de «Fritland») est surnommé le «peintre des fritkots». Pendant plus de 20 ans, il a immortalisé en huile sur toile des dizaines de baraques à frites du Royaume. Mais pas que… Il se tiendra à votre disposition pour partager avec vous ses souvenirs.

+ votre selfrite sur le Trône de la Frite
+ jeu: «Gare à la Frite Piégée»
+ épreuve: «Seul contre un coupe-frites»
+ ambiance musicale frituresque!

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article