Fête du Sacrifice Fini l’abattoir mobile



Fête du Sacrifice : la Région bruxelloise n’organisera plus d’abattoir
Le Gouvernement bruxellois a décidé de ne plus organiser d’abattoir mobile à l’occasion de la Fête du Sacrifice, et ce dès l’année 2017. Un dialogue se poursuivra avec l’Exécutif des Musulmans de Belgique et des associations de terrain notamment pour la promotion d’alternatives telles que des dons. D’autre part, le Gouvernement clarifiera l’interdiction de tout abattage à domicile et rappellera, en outre, l’interdiction de transport d’animaux par des particuliers.
Le Gouvernement bruxellois, réuni ce jeudi en Conseil des ministres, a décidé de ne plus organiser d’abattoir mobile dès l’an prochain pour la Fête du Sacrifice. Il n’y aura donc plus d’abattage rituel (sans étourdissement) l’an prochain organisé par la Région bruxelloise.
Le Gouvernement bruxellois poursuit le dialogue avec la communauté musulmane, notamment pour la promotion d’alternatives – de plus en plus acceptées et répandues en Belgique ainsi que dans de nombreux autres pays – telles que des dons aux plus démunis ou des achats groupés. La décision du Gouvernement bruxellois est fondée sur le fait qu’en 2016 seules 655 personnes ont sollicité l’abattage d’un mouton dans l’abattoir mobile régional. La demande semble donc en baisse, sachant qu’en 2014 quelques 2200 moutons ont été abattus.
Le Gouvernement bruxellois, en collaboration avec les communes et les zones de police, clarifiera l’interdiction de tout abattage à domicile et rappellera en outre l’interdiction de transport d’animaux par des particuliers.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article