Booster les entreprises sociales innovantes

Booster les entreprises sociales innovantes et soutenir les entrepreneur.e.s sociaux qui répondent
aux besoins des Bruxellois, c’est l’un des engagements du Ministre de l’économie et de l’emploi
Didier Gosuin. L’appel à projet « économie sociale » vise à soutenir le développement économique
bruxellois en finançant des projets développés par des associations et des entreprises sociales qui
traduisent une finalité sociale et un mode de gouvernance démocratique et participatif.
Ici, une application web pour un futur supermarché coopératif qui a besoin de gérer les relations avec
des dizaines de coopérateurs (bees.coop) ; là, un partenariat pour piloter un nouveau cadre pour
l’économie sociale à Bruxelles (Casablanco), en passant par l’appui à la croissance de startups actives
dans l’offre culturelle (Kilti).
Le soutien à l’économie sociale innovante se place dans la filière d’outils de la Région bruxelloise au
service de l’entreprenariat. Il vise en particulier le monde du petit entreprenariat où l’on sait que
beaucoup d’échecs sont dus à un manque d’encadrement pour des entrepreneurs qui maîtrisent bien
leur métier mais très mal les règles économiques et les impératifs de gestion et de respect des
obligations légales, fiscales, sociales et environnementales.
Le soutien aux entreprises sociales, au-delà des enjeux en matière d’insertion socio-professionnelle,
est un objectif ancré dans la Stratégie 2025 et dans le Small Business Act1 bruxellois (SBA) adopté en
juillet dernier.
33% des start-ups innovantes sont bruxelloises. Mais, souligne le Ministre Gosuin, « il faut en faire
davantage. Non pas faire du chiffre pour du chiffre mais concrètement aider ces entreprises à passer
du stade de création au stade de croissance, limiter les faillites. Il s’agit d’améliorer l’environnement
économique. Si on arrive, on créera de la plus-value. Si on crée de la plus-value, on créera de l’emploi ».

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article