Arrivée de réfugiés à la gare du Nord

Les autorités communales de Schaerbeek et les forces de polices de la Zone Nord ont constaté l’arrivée de réfugiés dans l’enceinte de la gare du Nord en cette fin de semaine. Une 60aine de personnes jeudi, une vingtaine vendredi.
Il est fort à parier que ce mouvement va continuer et voire se renforcer dans les semaines qui viennent. « Mais au même moment, s’inquiète le Bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt, « des informations inquiétantes courent sur la suppression à termes de la police fédérale du métro et des chemins de fer. Et cela sans que ne soit encore réglé le transfert de ces forces vers la Région Bruxelloise et surtout le transfert des masses budgétaires qui y sont liées ». « Pour rappel », continue Bernard Clerfayt, « si les zones de polices bruxelloises étaient traitées comme la moyenne des autres zones urbaines du pays, les zones bruxelloises devraient voir leur cadre augmenter de plus de 1.000 unités ! Je crains de la part du Gouvernement Fédéral et de ses ministres NVA un « tour de passe-passe » qui mettent une nouvelle fois Bruxelles en difficulté. Il est évident que les Zones de police qui ont sur leur territoire des infrastructures ferroviaires, ne pourront assumer la charge nouvelle de la sécurisation des gares sans l’arrivée de renforts humains et budgétaires importants. Le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Jan Jambon, s’avère beaucoup plus préventif et efficace lorsqu’il s’agit d’annoncer avec force que 120 policiers seront chargés d’effectuer des contrôles à la frontière franco-belge pour empêcher que le démantèlement total de la Jungle de Calais prévue pour lundi 24 octobre n’ait des répercussion sur les provinces du Nord. J’espère que pour cette opération, le Ministre ne requerra pas, comme ce fut le cas dans le passé, d’effectifs des Zones bruxelloises.»

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article