9ème “Millenium International Documentary Film Festival”

“Le monde entier aime chanter. pourquoi aurions-nous peur de chanter”?, nous dit l’un des personnages de “Singing with Angry Bird” (Hyewon Jee/Corée du Sud/2016/87′), un documentaire, tourné en Inde, retenu comme film d’ouverture du 9ème “Millenium International Documentary Film Festival”, ce vendredi 24 mars, à 20h,  à “Bozar”.

Synopsis: “En Inde, à Pune, un chanteur d’opéra coréen, surnommé Angry Bird, a lancé le ‘Banana Children’s Choir’, une chorale pour les enfants des bidonvilles. Déçu par le manque de soutien des parents, Angry Bird, qui ne manque pas de tempérament, décide de les former à chanter, pour un concert, en compagnie de leurs enfants. Une expérience riche en émotions, en changements et découvertes.”

“Singing with Angry Bird”

… Authentique comédie musicale, ce film constitue un hymne à la joie de vivre, porté par de nombreux enfants aimant chanter, tantôt assis dans leur salle de classe, tantôt se promenant dans leur bidonville.

Alors qu’un an après ces tragédies, nous venons de commémorer les deux attentats de Bruxelles, ce document tombe à point nommé pour nous redonner le moral, prouvant, aussi, que l’on peut être heureux tout en vivant dans la précarité d’habitations métalliques. Un film porteur d’espoir, assurément!

Lubomir Gueorguiev
Zlatina Rousseva

Au lendemain de la délivrance de ce message de paix et jusqu’au 02 avril, “nous pourrons assister à la projection de films qui nous font voir le monde autrement, qui nous confrontent avec ses problèmes mais qui, surtout, nous montrent sa beauté et sa complexité”, comme nous le disent les organisateurs, Zlatina Rousseva, directrice artistique, et Lubomir-Gueorguiev, président du Festival.

Dans l’éditorial, du dossier de presse, ils écrivent: “Trois compétitions internationales et une compétition belge rythment le Festival et permettent au spectateur de découvrir le cinéma documentaire contemporain. Un cinéma engagé, qui mérite une place nouvelle au sein d’une société en mutation. Derrière un film, il y a un cinéaste indépendant, qui a parfois consacré des années à la réalisation de son projet. Son travail nous offre la chance inestimable de mieux comprendre l’Autre, de cultiver l’empathie et de tisser de nouveaux liens de solidarité.”

Comprendre l’Autre, cultiver l’empathie et tisser de nouveaux liens de solidarité, voilà bien ce qui devrait être notre objectif pour 2017, quelque soient notre âge, notre religion, nos origines culturelles et sociales. Et dans cet espoir, notons qu’au delà des projections, “Millenium” accorde, aussi, de l’importance à la réflexion, aux échanges et débats.

Pawell Lozinski

Outre des rencontres professionnelles, une “Master Class“, avec le cinéaste polonais Pawel Lozinski, est également programmée, en anglais,le mardi 28, à 20h30, à “Bozar”, à l’issue de la projection de son film “You Have No Idea How Much I Love You”,(Pol./ 2016/80′), celle-ci débutant à 19h. Synopsis: “Une mère et une fille sont liées par des émotions douloureuses, compliquées. Elles font la rencontre d’une troisième personne: un thérapeute qui devient l’intermédiaire des nons-dits…”

Soulignons, cette année, l’organisation – aux côtés des compétitions, internationale, “vision jeune” et “travailleurs du monde” – d’une nouvelle compétition, ouverte au « Cinéma Belge », nous offrant un panorama du meilleur de notre récente production documentaire, un “Prix Cinéma Belge” étant prévu, ce dernier devant être remis le samedi 1er avril, durant la cérémonie de clôture, débutant à 19h30, au “Cinéma Galeries”, la proclamation des résultats étant suivie de la projection du film ayant gagné l’ “Objectif d’Or”, nom donné au Grand-Prix du Festival, ce film étant à nouveau projeté, dans cette même salle, le dimanche 02, à 20h, à l’issue de la journée des films primés de ce 9ème “Millenium International Documentary Film Festival”. Trois autres films seront à l’affiche de cette ultime journée: à 14h, le “Prix du Public”, à 16h, l’ “Objectif de Bronze” et à 18h, l’ “Objectif d’Argent”.

Pour en revenir au “Cinéma belge”, notons l’organisation, ce samedi 25, à 17h30, au “Cinéma Galeries”, en présence de leurs réalisateurs, d’une séance de courts- métrages. Parmi eux, “Angelika” (Léopold Legrand/ 2016/ 15’/ayant reçu, au “FIFF”, le “Prix du meilleur Court-Métrage national de la Fédération Wallonie-Bruxelles”/réalisé en Pologne, en collaboration avec l’ “Ecole de Cinéma de Lodz”). Synopsis“Angelika, une enfant de 7 ans, a probablement vu trop de choses pour son âge. Pourtant, sans jamais se plaindre, elle avance déterminée et courageuse. Entre l’orphelinat, où elle vit désormais, et le chenil, où elle va rendre visite au chien de la famille, elle marche la tête haute et le cœur gros…”

Prix d’entrée par séance: 6€ tarif plein (4€ pour les étudiants et les seniors). Pass pour 10 séances: 40€. Sitewww.festivalmillenium.org.

Yves Calbert.

 

 

 

Votre avis nous intéresse!

Avis