Welcome Cedric !

Cédric Godart rejoint l’équipe de Mint ce mercredi !
Pour son retour sur la radio pop rock, voici quelques éléments qui jalonnent la vie de ce véritable touche-à-tout.
Les Etats-Unis. En 2013, par défi, il quitte la Belgique pour passer trois passionnantes années en Californie, d’abord à San Francisco, ensuite à Santa Barbara. De retour à Bruxelles pour une durée indéterminée, il se dirige vers la radio.
La radio. Sa «carrière radio» a démarré à ses cinq ans, lorsqu’il reçoit son premier micro. Et en FM, à 15 ans. C’était sur une chaîne locale de Liège (Equinoxe FM). À 16 ans, il convainc TOP FM de le payer pour être «DJ». Depuis, il a eu la chance de collaborer avec un joli bouquet de stations – tantôt publiques, tantôt privées – : Europe 2 Belgique, Nostalgie, Bruxelles-Capitale, VivaBruxelles, La Première, Pure FM, MINT. Une fois arrivé aux États-Unis, il devient le correspondant de la RTBF sur la côte Ouest et du magazine ELLE.
Le copywriting. Il est également copywriter et journaliste auprès de l’agence belge NewsMaster. Il écrit pour des groupes de renom comme Orange, BNP Paribas, Engie IBM, ING, Rossel et bien d’autres. Avant cela, il a exercé des missions de production de contenu et de traduction pour Doubletwist et SonyEricsson.
Ses passions. Il est passionné de lecture, de musique, de voitures, de sport en salle, d’informatique, d’orthographe et de photographie en noir et blanc.
Son blog. Il alimente également, de temps à autre, un carnet / blog, tantôt avec des impressions, souvent avec un zeste de fiction. Retrouvez le sur www.cedricgodart.com/carnet
Son instagram. Véritable fan de clichés en noir et blanc, son compte instagram @cedric.godart compte plus de 1109 clichés.
Sa devise. « Always be humble and kind » (« Toujours être humble et gentil » ). Elle provient d’une chanson country de sa période californienne. La musique pop rock anime ses journées. Ses goûts vont de Zazie à Robyn en passant par REM, Voulzy, Royksopp, Kevin Garrett et William Fitzsimmons.
Sans oublier son roman. « Les pluies ne durent jamais en Écosse », publié en 2005.
« On voudrait oublier que le retour est inévitable. La guérison ne viendra pas. Je suis incurable. Je reprendrai la route bientôt. A vos côtés, je suis serein. Je n’ai plus peur, je n’ai plus d’heure. Quelque chose se passe, quelque chose s’efface. Je fais face. »
Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter à eduhoux@rtl.be.

Parce que la musique a meilleur goût avec Mint et Welcome Cedric !

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article