Une petite visite à la femme d’Emile…

Charlotte café cuisine
Vous connaissez Charlotte ? Mais oui, Charlotte, le restaurant qui fait désormais fièrement face à la gare d’Uccle Calevoet…
Charlotte, au départ, historiquement, ce serait la dame qui aurait tenu la friterie attenante à la gare. Mais le local, lui, a longtemps été un bistrot connu sous le nom du Vieux Dieweg. Un établissement dont la fameuse Charlotte était, selon la légende, une fidèle cliente.
Là, dans un environnement presque campagnard, au départ seulement perturbé par le bruit des locomotives, notre vaillante tenancière de fritkot venait se reposer après avoir coupé ses frites à la main, dans les règles de l’art. Retenez ce détail, il a son importance…

Enseignes à succès

Bien des années, plus tard, Emile est tombé amoureux de Charlotte. Enfin de l’endroit où celle-ci avait ses habitudes. Pour bien comprendre de quoi on parle, il faut se souvenir de qui est Emile. Emile c’est le sympathique « Bistro à manger » créé par Bruno Antoine rue Emile de Béco, à Ixelles. Vrai pro de la restauration, Bruno avait auparavant été à la tête d’enseignes à succès comme Le Jardin des Nains, le Pasta Basta ou encore le Reno.
Prit par le charme du lieu, où c’était succédés pas mal d’exploitants, il avait décidé voici trois ans d’en faire un endroit encore plus convivial, aidé en cela un peu plus tard par Kevin Devos. Kevin, un client au départ, rapidement devenu un ami et avec qui il a décidé de prolonger son aventure professionnelle, celui-ci ayant manifesté l’intention de changer de vie après un début de carrière dans la grande distribution et la publicité. Kevin est l’homme de la communication, et surtout de la carte des vins et autres plaisirs liquides.
Le troisième mousquetaire se prénomme Grégoire. Ancien directeur de banque, il se reconverti dans l’aide aux PME. Il rencontre Bruno et Kevin lors d’un diner, et tout les trois ne se quitteront plus !

Nouvelle formule

Vu le succès de la nouvelle formule de leur Emile, les deux compères n’ont pas hésité, lorsque l’opportunité s’en est présentée, de se lancer dans l’aventure de Charlotte, célébrant donc en quelque sorte les noces de cette dernière avec Emile.
Charlotte et Emile ont bien sûr pas mal de points communs. A commencer par l’atmosphère toute particulière des décors imaginés par un Bruno Antoine devenu, au fil de ses expériences professionnelles, la véritable synthèse d’un restaurateur avisé et d’un architecte d’intérieur aux idées aussi originales que séduisantes. Mais là où Emile à la vocation d’être le reflet de toutes les époques qu’il a traversé, Charlotte se la joue un poil plus chic avec une ambiance un peu années folles pleine de nostalgie. En témoigne le rouge à lèvre des serveuses et les bretelles de leurs homologues masculins.

Sept jours sur sept

Comme Emile, Charlotte, qui se sous-titre volontiers « café-cuisine » a vocation d’accueillir ses clients sept jours sur sept et tout au long de la journée et ceci que ce soit pour le petit-déjeuner, le lunch, le goûter, l’apéro-grignotage ou le dîner… Sans perdre de vue que même les lèves-tard ne sont pas oubliés, avec une magnifique formule de brunch mais aussi, pour les enfants, une série d’assiettes proposées à leur appétit.
Côté cuisine, c’est incontestablement la saveur du produit qui est ici mise à l’honneur, avec une gourmandise qui joue clairement la carte de la bistronomie bien comprise, dans un esprit sans doute plus brasserie que celui d’Emile. Spécialité de terroirs, touches méditerranéennes mais également asiatiques se combinent ici dans une offre où chacun peut trouver son plaisir. A souligner tout particulièrement une amusantes série de préparations dites « à partager », servies pour un minimum de deux couverts et qui réservent de magnifiques moments de convivialité.

Frites « maisons »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tout aussi emblématique de la maison, les viandes maturées mais aussi les frites « maison », coupées à la main et cuites à la graisse de bœuf… Après tout, on est bien ici dans la mémoire de la Charlotte évoquée plus haut !
Dans les verres, que de belles découvertes également, avec bien évidemment une magnifique sélection de cocktails mais aussi une belle offre de bières classiques mais également produites par quelques micro-brasseries de pointe. Et bien sûr, une carte de vins fourmillant de flacons choisis à la fois pour leur qualité et leur rapport prix-plaisir.
Avec toutes les formules envisageables pour les groupes et une terrasse aussi lumineuse que sympathique qui offre une vue imprenable sur la gare, voilà bien une adresse qui, grâce à ses nouveaux exploitants, a su reconquérir le cœur de toute une génération de gourmands.

Une belle histoire de famille…

Vous connaissiez Emile, le « bistro à manger » d’Ixelles… Vous avez maintenant fait la connaissance de sa femme Charlotte, le « café cuisine » de Calevoet. Et vous avez probablement déjà croisé Tony le routier, le cousin d’Emile qui est en fait le food-truck de la famille. Sans oublier Charles Henry, traiteur sur mesure, le frère d’Emile qui fait un succès de tous vos évènements… Enfin, préparez-vous à faire bientôt connaissance avec Peponne, le parrain italien de la famille !

Charlotte Café Cuisine
2 Dieweg à 1180 Uccle (Calevoet)
Tél. 02/374. 47. 19

Web :http://charlotte.brussels/
Mail : info@charlottecafecuisine.be

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article