Une exposition sur les chapeaux de roues…

Camille Jenatzy & La Jamais Contente

Une exposition sur les chapeaux de roues…

Camille Jenatzy, le Diable Rouge
Ingénieur, inventeur, entrepreneur, industriel schaerbeekois, Camille Jenatzy (1868-1913) fut surtout l’un des plus étonnants aventuriers de
la course automobile. Il fait partie de cette génération qui se passionnait pour tous les sports, à commencer par le cyclisme qu’il a également pratiqué. Ingénieur en électromécanique, il conçut des véhicules électriques, proposa des tractions hybrides et multiplia les brevets pour améliorer les productions de ses ateliers sis rue du Progrès 224. Mais comme il l’a souvent exprimé : rien n’était comparable à la èvre de la course. Dans le récit de sa victoire à la coupe Gordon Bennett en 1903, il écrit : Le dernier tour était commencé ; ce n’était plus une course, c’était une chasse ; j’étais le chasseur et de Knyff, parti quatorze minutes avant moi, le gibier ; il fallait arriver treize minutes après lui pour gagner. Ah
! L’ivresse de cette chasse à 90 km/h ! C’est précisément un accident de chasse qui mettra n au cours tumultueux de son existence le 7 décembre 1913 dans la forêt d’Anlier.

La Jamais Contente
Le choix du nom de ce véhicule de course électrique traduirait la persévérance, le désir de dépassement qui animent constamment les recherches de Camille Jenatzy. On dit aussi qu’il évoquerait plutôt
la mauvaise humeur de son épouse, causée par les déplacements incessants de son pilote de mari. Il faut la regarder comme la première voiture conçue pour la course : un obus, une torpille de 4 mètres dont la caisse peinte en gris bleuté a été fabriquée en partinium, un alliage léger d’aluminium, de tungstène et de magnésium. Ses deux moteurs électriques sont alimentés par des accumulateurs Fulmen, les roues équipées de pneus Michelin.
Cette voiture historique sera conservée dans l’entreprise familiale avant de servir d’ornement publicitaire pour la rme Fulmen à Clichy à partir de 1931. Sa dégradation amène son dépôt en 1933 au Musée de la Voiture et du Tourisme de Compiègne où la carrosserie est partiellement renouvelée. Une réplique a été réalisée en 1994 à l’initiative de mécènes réunis par M. Christian Wannyn et le Lions Club 103 Nord. La Jamais Contente continue à faire rêver comme l’atteste la réplique présentée ici et réalisée par M. Xavier Van der Stappen.

Dates de l’exposition : du 7/10/2017 au 15/04/2018
Vernissage sur invitation : Mercredi 11 octobre 2017, de 18H30 à 21 heures
Lieu : La Maison Autrique – Du mercredi au dimanche – De 12h à 18h – Chée de Haecht, 266 – 1030 Bruxelles – http://www.autrique.be/fr/presse

Votre avis nous intéresse!

Avis