Unanimité au Parlement pour l’ordonnance Handistreaming

Unanimité au Parlement pour l’ordonnance Handistreaming

Un Conseil des personnes handicapées rendra des avis au Gouvernement

Le Parlement bruxellois a approuvé à l’unanimité le projet d’ordonnance ‘Handistreaming’ de la Secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances Bianca Debaets. Cette ordonnance offre une attention structurelle pour les personnes handicapées et elle crée un cadre juridique qui sera d’application dès le printemps 2017. Majorité et opposition, ainsi que UNIA et diverses associations de terrain, se sont fortement réjouies de l’adoption de ce texte qui favorise clairement l’évolution vers une société plus inclusive.

Le handistreaming peut être défini comme la prise en compte de la dimension du handicap dans toutes les politiques des pouvoirs publics bruxellois. Cette ordonnance veille à ce que le législateur doive prendre les mesures nécessaires pour faciliter l’accès à la société pour les personnes handicapées, et cela dans tous les domaines. Dans ce cadre, un Conseil des personnes handicapées a été créé. Il s’agit d’un organe consultatif composé de représentants des pouvoirs publics et de la société civile qui rendra des avis à la Secrétaire d’État à l’Égalité des Chances.

Bianca Debaets: « Les personnes handicapées rencontrent quotidiennement un grand nombre d’obstacles qui les empêchent de participer pleinement à notre société. Avec Handistreaming, nous amenons un changement de mentalité. Désormais, la société doit être accessible aux personnes handicapées et ce n’est plus aux personnes handicapées à s’adapter. »

De fait, la Secrétaire d’État Bianca Debaets n’a pas attendu le vote de l’ordonnance ‘Handistreaming’ pour avancer fortement en la matière. C’est ainsi qu’un guide concernant les bâtiments accessibles est élaboré et sera présenté à la fin de cette année. En parallèle, un monitoring de l’accessibilité numérique est en cours de réalisation, en collaboration avec AnySurfer.

« Au travers d’un récent appel à projets, nous avons déjà soutenu toute une série d’événements qui, via le numérique, ont pu favoriser l’accessibilité des personnes handicapées. Je pense au Jazz Marathon, au Brussels Summer Festival ou encore au Festival Boterhammen in het Park. C’est un des nombreux exemples de leviers que nous pouvons activer pour proposer une société plus inclusive. D’autre part, je signale que nous allons proposer une formation pour mieux sensibiliser les ‘Handicontacts’ qui opèrent au niveau communal », précise encore la Secrétaire d’État bruxelloise à l’Égalité des Chances Bianca Debaets.

En début de législature, le Gouvernement aura l’obligation d’exposer les objectifs à réaliser en matière de handistreaming et un bilan, reprenant les difficultés et les solutions apportées, devra être élaboré dans un rapport intermédiaire et dans un rapport de fin de législature. D’autre part, il est demandé d’intégrer le concept d’handistreaming dans l’ensemble des instruments stratégiques de planification, tels que les plans de gestion et les contrats de gestion. La surveillance de ces obligations sera assurée par la Direction Égalité des chances et par le Service Public Régional Bruxellois, qui s’occupent déjà des suivis du Handiplan et de la Charte Handistreaming adoptés tous deux en 2015.

De manière générale, l’ensemble du Gouvernement bruxellois s’est engagé à évaluer l’impact de la nouvelle législation, de consulter la société civile et de recueillir des données statistiques.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article