Un seul service de recrutement pour les policiers bruxellois ?

Un seul service de recrutement pour les policiers bruxellois ?
Vu le succès apparent de l’expérience pilote à Anvers, d’autres zones de police se montrent intéressées par un recrutement au niveau local.
Le Ministre Jan Jambon veut leur en donner la possibilité.
Concrètement, le projet pilote consiste à autoriser les zones de police à procéder à leur propre campagne de recrutement et à avoir la main sur la sélection des candidats policiers, toujours avec la présence d’un membre de la commission fédérale de sélection.
A Bruxelles, le bourgmestre Yvan Mayeur, a manifesté un grand intérêt pour ce projet, de même que les zones de Gand et Vilvorde.
Ce n’est cependant pas le cas partout…
À Charleroi, on rêverait de faire pareil mais ce serait financièrement impossible…
Une meilleure connaissance du terrain et des citoyens est un souhait de la plupart des bourgmestres du pays, mais n’est-ce pas faire marche-arrière par rapport à la réforme et revenir à une police communale où le bourgmestre a bien plus d’influence sur le travail policier ?
C’est en tout cas le point de vue de Bernard Clerfayt, bourgmestre de Schaerbeek, exprimé auprès de nos collègues de RTL-INFO.
Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon soutient ce projet et est prêt à l’étendre à l’ensemble du pays. À la condition bien sûr que les zones locales financent elles-mêmes leur campagne de recrutement et organisent, avec leurs moyens, leur sélection.
Par le passé, chaque commune recrutait ses policiers sur base d’un règlement communal.
Ce n’était qu’après avoir été engagés que les aspirants-policiers entraient en formation.
Depuis la réforme des services de police et la création d’une police intégrée, structurée à deux niveaux, il n’y a plus de police communale, plus de gendarmerie, plus de police judiciaire, etc… Mais une seule police, structurée aux niveaux fédéral et local.
Le recrutement se fait au niveau de la police fédérale. Après réussite des épreuves de sélection et de sa formation, le policier est versé dans une réserve fédérale et peut alors postuler un poste dans une zone de police locale qui annonce des emplois vacants.
S’il y a plusieurs candidats, la commune peut organiser un entretien avec un comité de sélection pour choisir le candidat qui répond le mieux au caractère de la localité.
Un recrutement au niveau local pourrait donc être considéré contraire aux termes de la loi du 7 décembre 1998 organisant un service de police intégré, structuré à deux niveaux.
Les syndicats policiers dénoncent ce qu’ils appellent une démolition de la police intégrée et s’inquiètent aussi de la durée de la sélection des candidats policiers.
La question fait donc couler beaucoup d’encre…

Par un communiqué du 28 avril dernier, Jef Van Damme, chef de groupe sp.a au Parlement bruxellois, soutient la proposition de recrutement local des agents de police, mais veut un service pour les 6 zones bruxelloises.
Le sp.a est partisan d’un recrutement au niveau local, mais demande toutefois que ceci ait lieu au niveau de la Région bruxelloise au lieu des 6 zones de police.
« Seule une partie des agents de police qui travaillent à Bruxelles, y habitent également », déclare Jef Van Damme. « Ceci n’est pas bénéfique pour la connaissance du terrain et l’ancrage local, et donc pour la sécurité. Il y a également un problème de diversité, nous devrions évoluer vers un corps de police qui soit le reflet de la population qu’il doit protéger et qui a un contact avec réalité métropolitaine. »
La proposition s’inscrit également dans le « Plan Marshall pour la zone du Canal », que le groupe sp.a bruxellois a proposé, il y a un mois.
Jef Van Damme émet toutefois une réserve au projet du Ministre Jan Jambon. Il estime que le recrutement à Bruxelles doit avoir lieu au niveau de la Région. « Laissons ce rôle à l’école de police régionale. Cela n’a aucun sens de laisser ce rôle aux six zones de police séparément. Nous devons justement aller dans la direction opposée, où les zones travaillent toujours plus ensemble et de manière plus efficace. »
Pour de plus amples informations et une réponse à toutes vos questions sur le recrutement des policiers, voir www.jobpol.be.

André Decorte

Votre avis nous intéresse!

Avis