Un plan fédéral d’action pour les déchets marins

 

En date du 23 novembre 2017, le Conseil des ministres a approuvé le « Plan d’action déchets marins », présenté par le Secrétaire d’Etat pour la mer du Nord Philippe De Backer.

Chaque année, 20.000 tonnes de déchets sont déversées dans la mer du Nord. Les déchets marins menacent la faune et la flore de la mer du Nord et perturbent l’équilibre écologique. « Si nous restons sans réagir, il y aura en 2050 dans nos océans plus de déchets que de poissons », dit Philippe De Backer.

Au niveau mondial, il y a 86 à 150 millions de tonnes de déchets plastiques dans la mer. Ce chiffre s’accroit de 4,8 à 12,7 millions de tonnes par an, soit un camion par minute en moyenne ! Certaines activités en mer peuvent constituer une source de déchets marins comme, par exemple, la navigation, la pêche, l’aquaculture…  Les déchets provenant de la terre peuvent quant à eux aboutir dans le milieu marin par les fleuves, les égouts ou les installations de purification d’eau, ou plus simplement encore poussés par le vent.  Les activités touristiques constituent elles aussi une source croissante de déchets sur les plages : feux d’artifice, festivals, bars de plage, sans compter les touristes qui abandonnent des déchets sur la plage.

Le plan d’action a une large portée et vise la prévention des déchets marins macro et micro qu’ils proviennent de la terre ou de la mer. Il comprend des mesures pour la prévention des déchets marins à la source et des mesures de dépollution de la mer. Le plan mise sur une collaboration forte, invitant tous les partenaires concernés, au niveau national et international, pouvoirs publics et industrie, à prendre leurs responsabilités. Enfin, ce plan d’action contribue à la réalisation des objectifs des Nations Unies en matière de développement durable.

« Mon ambition politique pour la mer du Nord est de parvenir à la croissance bleue mais d’une manière durable. Nous voulons instaurer, ensemble avec tous les utilisateurs de la mer du Nord, des « blue deals » pour réduire ces montagnes de déchets. La lutte contre les déchets marins constitue un élément important de notre vision pour la mer du Nord 2050, qui sera présentée le 20 décembre 2017 » a déclaré Philippe De Backer.

Le secrétaire d’Etat a également souligné que la sensibilisation était importante concernant cette problématique. « Des citoyens actifs font la différence. J’invite dès lors chaque citoyen de notre pays à travailler à une mer propre et une ville propre. C’est seulement en collaborant à tous les niveaux et avec tous les secteurs que nous pourrons rendre la mer du Nord à nouveau propre »

Source : SPF Santé publique.

André Decorte

Votre avis nous intéresse!

Avis