Un demi-million d’euros pour un dessin d’Hergé issu du Sceptre d’Ottokar représentant Tintin et Milou

Lot 184 : Hergé (Georges Remi dit), Le Sceptre d’Ottokar, encre de Chine et aquarelle pour le dessin de couverture du journal le Petit Vingtième publié le 14 février 1939, adjugé 505 000 € / 595 900 $ frais inclus (estimation: 600 000 - 800 000 €)

Paris – La journée du 18 novembre 2017 était entièrement dédiée au 9ème art chez Artcurial, avec une vente aux enchères qui faisait la part belle à l’univers du créateur de Tintin, mais également aux auteurs modernes et contemporains de la Bande Dessinée. Tout au long de la journée, près de 400 œuvres ont changé de mains sous le marteau de François Tajan devant un public nombreux d’amateurs.  La vacation totalise 2 383 393 €/ 2 812 403 $, avec 71 % de lots vendus. Les collectionneurs étrangers étaient particulièrement mobilisés, notamment sur Internet et par téléphone.

 

La vacation a été dominée par les prix obtenus  pour les œuvres originales d’Hergé.  De plus en plus rares sur le marché, ils sont très disputés. La couverture du catalogue de la vente, un dessin à l’encre de Chine et aquarelle, du Sceptre d’Ottokar (lot 184) publié en 1939 en couverture du  Petit Vingtième atteint 505 000€ / 595 900  $.  Quelques minutes plus tard, c’est deux strips originaux de L’Etoile Mystérieuse (185), parus en 1941 dans le journal belge Le Soir, qui obtient 381 000 € / 449 580 $, dans son estimation (300 000 – 400 000 €).

 

TOP LOT : Lot 184 : Hergé (Georges Remi dit), Le Sceptre d’Ottokar, encre de Chine et aquarelle pour le dessin de couverture du journal le Petit Vingtième publié le 14 février 1939, adjugé 505 000 € / 595 900 $ frais inclus (estimation: 600 000 – 800 000 €)

 

«Les œuvres originales de Tintin sont de plus en plus rares aux enchères, notamment celles des années 1930/1940. C’est particulièrement vrai pour les planches.

Les collectionneurs s’intéressent aux dessins de la même époque publiés dans la presse belge avant d’être réunis en album, comme le démontre les beaux prix obtenus pour une couverture du Sceptre d’Ottokar dans Le Petit Vingtième, ou pour les strips originaux de l’Etoile mystérieuse publiés dans le Soir. Ces derniers formeront la première page de l’album couleur qui sortira quelques mois après cette première publication. »  Eric Leroy, expert, Département Bandes Dessinées, Artcurial

Votre avis nous intéresse!

Avis