Travaux STIB & Vivaqua à Uccle : Boris Dilliès, Bourgmestre f.f., et Jonathan Biermann, Échevin des Travaux, dénoncent le chaos et prennent des mesures



Depuis début juillet, la STIB et Vivaqua effectuent des travaux de grande envergure avenue Brugmann, chaussée d’Alsemberg et avenue De Fré. Des chantiers qui impactent fortement et quotidiennement la qualité de vie des Ucclois mais aussi de tous les autres usagers (travailleurs, visiteurs…). Boris Dilliès, Bourgmestre f.f. d’Uccle, et Jonathan Biermann, Échevin des Travaux d’Uccle, prennent, en concertation avec les différents prestataires, des mesures destinées à favoriser la fluidité de la mobilité et à préserver la fréquentation des commerces d’Uccle Centre.

Les travaux STIB portent sur le remplacement des voies de tram usées de l’avenue Brugmann (entre le carrefour Globe et le square Marlow, jusqu’en septembre 2017) et de la chaussée d’Alsemberg (entre la gare de Calevoet et le carrefour Globe, de septembre 2017 à mai 2018). Deux zones dans lesquelles Vivaqua procède, quant à elle, à des réparations au niveau de l’égout et à des branchements individuels. De plus, dans le cadre de la construction du bassin d’orage de l’Ukkelbeek, Vivaqua mène un autre chantier jusqu’en septembre 2017, à savoir la réalisation d’un déversoir d’orages dans le bas de l’avenue De Fré. Tous ces chantiers ont créé des embouteillages monstrueux, une pollution accrue, une perte de chiffre d’affaires pour les commerces et une dégradation de l’espace public.

Si Boris Dilliès, Bourgmestre f.f., ne remet pas en cause la nécessité de procéder à de tels travaux, il s’est insurgé contre la mauvaise coordination des chantiers. “La Commune n’est pas responsable de ces travaux et n’a pas les compétences pour les coordonner. L’absence de signalétique efficace pour guider les automobilistes, le trop-plein de TBUS qui utilisent le même parcours et qui saturent la déviation et l’accessibilité aux commerces pas assez bien indiquée ont mené à une situation plus que catastrophique dans Uccle Centre et alentours. C’est juste totalement inadmissible !”, souligne-t-il. Le Bourgmestre f.f. a également constaté que le manque de préparation des prestataires a conduit à l’abandon du chantier de la chaussée d’Alsemberg par les ouvriers alors que la chaussée a été maintenue en circulation locale.

C’est pourquoi Boris Dilliès et Jonathan Biermann ont réuni, à plusieurs reprises, les différents prestataires en vue de trouver des solutions rapides et efficaces pour limiter l’impact des nuisances engendrées par ces chantiers. Ces derniers se sont aussi rendus chez plusieurs commerçants affectés par ces travaux.

Les premières mesures décidées et implémentées sont les suivantes :
– Meilleure organisation et modification du contenu des panneaux signalant les travaux et les itinéraires de déviation;
– 1 heure de parking gratuit offerte dans les zones payantes d’Uccle Centre;
– Augmentation du nombre de panneaux signalant l’accessibilité aux commerces;
– Réduction de la fréquence du nombre de TBUS. La fin des déviations par la chaussée de Saint-Job et la rue Basse est prévue début septembre 2017.

“Je suis satisfait de ces premières mesures et de l’attitude constructive de la STIB. Nous restons bien entendu très attentifs à l’évolution de la situation et nous ne manquerons pas de réagir à chaque fois que cela sera nécessaire”, commente Boris Dilliès.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article