Speedmarathon – La Police Fédérale est déçue



Du 11 au 12 octobre, la Police Fédérale de la Route a mené un nouveau marathon de contrôle de vitesse. Le nombre de zones de police participantes fut inédit. En effet, durant 24 heures et grâce à la collaboration de 151 zones de police locale, la Police Fédérale de la Route a organisé une nouvelle action de grande ampleur, en contrôlant 1.295.146 véhicules. Parmi ceux-ci 36.561 personnes étaient en excès de vitesse. Face à ce chiffre et au vue de la campagne soutenue par l’asbl des Parents d’Enfants Victimes de la Route, la Police Fédérale est déçue.

« Tous les moyens possibles ont été mobilisés pour annoncer cette action de sensibilisation auprès du grand public : la presse fut avisée, les réseaux sociaux et un film particulièrement émouvant fut diffusé en début de semaine. Malgré tout on voit qu’il y a quand même trop de gens en excès de vitesse. Nous ne pouvons que le regretter », Koen Ricour, Directeur de la Police Fédérale de la Route.

La vitesse excessive reste une des premières causes d’accidents mortelles sur la route. Après l’action de sensibilisation lancée lundi au travers d’une vidéo de sensibilisation exposant parents d’enfant victime de la route et conducteurs en excès de vitesse (voir ici : https://youtu.be/hghbTzuZeTU), cette action de contrôle avait pour objectif de maintenir alerte tous les conducteurs. La Police Fédérale avait espéré que le film contribuerait à sensibiliser les conducteurs à prendre leurs responsabilités au volant, en réduisant leur vitesse. Les parents qui ont collaboré à cette campagne de sensibilisation illustrent particulièrement bien les dommages que le vitesse excessive peut engendré dans une famille.

Pour cette huitième édition, 2,82% des personnes contrôlées étaient en excès de vitesse et 107 permis ont été retirés. En comparaison avec l’édition précédente, les chiffres sont en légère hausse. En effet, lors du précédent marathon, 2,46% des conducteurs roulaient trop vite et 78 permis de conduire avaient été retirés.

Le nombre de personnes tuées sur les routes est en baisse, mais nous ne pouvons nous satisfaire de cette baisse, encore moins au vue de l’augmentation du nombre de personnes en excès de vitesse. C’est pourquoi des actions de sensibilisation et de répression continueront à être menées dans les mois à venir. Il est important d’adresser un message fort à tous les récalcitrants, encore trop nombreux. La police intégrée entend veiller chaque jour au respect des limitations de vitesse afin de réduire le nombre de décès sur nos routes. Dès lors, en-dehors de ce marathon de contrôle de vitesse, des actions de contrôle seront encore menées au quotidien par les différentes zones de police et la Police Fédérale.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article