« Soirées du Documentaire Chinois », à Bruxelles

Dans le cadre du 2ème « China Arts Festival in the European Union », les traditionnelles « Soirées du Cinéma Chinois » du « Centre Culturel de Chine à Bruxelles » se transforment en « Soirées du Documentaire Chinois », chaque soir à 18h.30, jusqu’au 23 novembre inclus.

Cette programmation spéciale nous propose encore 3 longs métrages de qualité, sous-titrés en anglaisl’un d’eux étant présenté dans sa version anglaise, nous permettant de mieux appréhender la culture chinoise, de ses jolis jardins à la célébration du Nouvel An chinois, en passant par la vie particulière de familles de singes dans l’Himalaya:

  • mercredi 16: « Les Singes mystérieux de Shangri-La » (projeté en anglais)
  • lundi 21: « Un peu de la Chine: La Célébration du Nouvel An Chinois »
  • mercredi 23: « Le Jardin Chinois »

Ayant pu découvrir, à l’occasion du « Festival International du Film Nature-Namur » (« FINN »), le film « Les Singes mystérieux de Shangri-La », nous ne pouvons que vous recommander cette soirée, ce documentaire étant, par ailleurs, projeté en anglais, sous le titre: « Mystery Monkeys of Shangri-La »  (Xi Zhinong/2015/51′).

Synopsis: « Une famille de singe à nez retroussés du Yunnan, vivant dans de hautes forêts, est dominée par un formidable singe-guerrier et ses co-équipiers, qui défendent ensemble 8 à 10 familles. Ce schéma de société unique dans le monde des singes s’est révélé être une réponse aux difficultés de la vie dans l’Himalaya. Mais leur survie ne dépend pas seulement de leur stratégie de défense, elle s’appuie également sur la coopération et l’interdépendance de chacun d’entre eux. Découverts seulement récemment, ces singes sont des primates élégants, différents et plus doux que leurs congénères. Ressemblant à des elfes, vivant à 4.000 mètres d’altitude, ils semblent à la fois enfantins et empreints d’une vraie sagesse, leurs grosses lèvres rouges et leur regard profond inspirant le mystère et la douceur ».

« La puissance des images va au-delà de notre imagination. Nous devons en utiliser la force, pour toucher le coeur des gens, et, alors, nous pourrons parler de conservation et d’autres efforts », souligne le réalisateur-producteur Xi Zhinong, qui, pour tourner ce documentaire, a rassemblé une équipe composée de 2 caméramen, d’un scientifique, de 3 gardes-forestiers et de 6 assistants, suivant, d’abord, un petit groupe de 8 familles de rhinopithèques, dont chacune comprenait un mâle, plusieurs femelles et leurs petits.

Et Xi Zhinong de poursuivre: « Ensuite, notre équipe s’est concentrée sur une seule famille, à la naissance de deux bébés singes demi-frères. L’un ces petits, bien protégé par sa famille, jouit d’une enfance idéale, tandis que l’autre lutte pour survivre, après avoir été abandonné par sa mère. Leur histoire devient la trame du film, dont la réalisation nous prit 2 ans, notre équipe suivant les deux frères, bravant les conditions météorologiques extrêmes pour filmer l’histoire de cette famille, en particulier les vies bien différentes des deux demi-frères ». 

Et de conclure: « Jamais auparavant des rhinopithèques n’ont été filmés aussi longuement. Avec ce film,  j’ai réalisé une partie mon rêve, après 30 ans de tournages dans la nature. Mais au delà des images, nous nous devons de protéger la nature, car si la Chine est un pays doté d’une grande biodiversité, elle devient un lieu où certaines espèces sont menacées ».

A vous, maintenant, de visionner, au « Centre Culturel de la Chine à Bruxelles », ce travail ambitieux et particulièrement méticuleux, récompensé à plusieurs reprises, lors de différents festivals.

Concernant les 2 autres films programmés, nous vous invitons à vus rendre sur le site: www.cccbrussels.be.

Les projections débutent à 18h30 et sont gratuites, mais il est requis de vous inscrire à l’avance, par courriel à info@cccbussels.be ou, par téléphone, au 02/704.40.20.

Bonnes séances à la découverte de la République Populaire de Chine!

Yves Calbert.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article