Soins de santé : alerte générale !



D’année en année, des économies considérables sont faites dans le budget fédéral dédié aux soins de santé. Au-delà d’économie administrative normale, on s’attaque maintenant à l’os. C’est en tout cas ce que pense Jef Baeck, président des Mutualités socialistes du Brabant dans un article paru dans la revue « Génération Seniors » : « Malgré les promesses de la ministre de la Santé Maggie De Block, une partie des 902 millions d’euros d’économie imposée au secteur des soins de santé est à charge des patients. Ceux-ci seront en effet directement impactés de différentes manières :
– Le coût de leurs médicaments sera plus élevé puisque le ticket modérateur des antibiotiques sera augmenté et que certains médicaments comme les décongestionnants ne seront plus du tout remboursés. On estime que les patients paieraient ainsi annuellement 9 % supplémentaires dans leur poste ‘pharmacie’, alors que l’achat de médicaments est déjà régulièrement reporté par les ménages pour des raisons financières.
– Le seuil annuel du ‘maximum à facturer’(*) a été indexé, limitant le remboursement des soins de santé des malades chroniques et des patients devant faire face à des frais importants.
– Le stage d’attente pour pouvoir bénéficier des indemnités maladie passe de 6 mois à 1 an, ce qui fragilisera les jeunes travailleurs.
D’autres coupes budgétaires en soins de santé sont également à déplorer car elles toucheront certainement de manière indirecte les patients :
– Accélération de la réforme du paysage hospitalier qui se voit déjà imposer des économies de 9,5 millions d’euros en 2017 : les patients risquent donc à nouveau de supporter la charge de suppléments et de recevoir des soins de moins bonne qualité en raison de réductions d’emploi dans les hôpitaux.
– Restrictions prévues dans le secteur des maisons médicales dont les nouveaux projets ont été gelés jusqu’à nouvel ordre.
La volonté de ce gouvernement libéral est clairement de promouvoir la privatisation. »
* Mécanisme qui permet de rembourser les patients de leurs tickets modérateurs, une fois que leur ménage atteint un plafond de tickets modérateurs accumulés à leur charge. » (Photo : ©Bernard Rosenbaum)

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article