Signature d’un Protocole d’entente entre la Zone de police de Bruxelles Nord et le Réseau Intersection des polices au Québec.

La police de Schaerbeek, Evere et Saint-Josse à la conquête de la police québécoise ! Séduite par la politique de Community policing, la police de proximité de cette zone de police de Bruxelles conclut un protocole d’entente au Québec pour améliorer et échanger leurs bonnes pratiques en matière de police de quartier, orientée vers la communauté et développant la prévention et la résolution des conflits. Ce jeudi 13 octobre, la zone de police de Bruxelles Nord a signé le premier protocole d’entente transatlantique entre une police belge et la police québécoise.
Un engagement historique de la zone de police orientée vers sa communauté.
Depuis sa création en 2002, la zone de police Bruxelles Nord a développé son travail policier sur le modèle de la Community policing, la police de proximité. Ce modèle se base sur la décentralisation et la territorialisation du travail policier. La zone a mis en place des teams de quartier au sein desquelles les agents de quartier sont devenus de fins connaisseurs de leur quartier ainsi que de la population qui y habite. La zone de police a également créé une équipe d’assistants de concertation dont la mission première est d’établir et d’être le lien entre la population et la police. Nos assistants de concertation sont présents pour toute la population de la zone. Ils interviennent dans le cadre de conflits de voisinage, d’une aide psycho-sociale à apporter à la population ou encore dans la sécurisation d’un quartier. Les assistants de concertation mettent également en place des projets de convivialité afin de renforcer le lien entre la population et la police, tels que des parrainages par des policiers des classes de sixième primaire des écoles de la zone de police.
Qu’est-ce que le Réseau Intersection québecois ?
Le Réseau Intersection de la police québécoise est un réseau d’échange composé d’intervenants intéressés par l’approche de police communautaire, de proximité. Le Réseau a pour mission d’élaborer, de concrétiser et de promouvoir un modèle québécois de police qui s’appuie sur les composantes de l’approche communautaire en mobilisant les acteurs concernés en vue de prévenir la criminalité et de sécuriser les milieux de vie québécois. Le Réseau a également pour objectif de favoriser la réflexion, la recherche et le développement en matière de police communautaire, de proximité.
Le protocole d’entente, un nouveau pas concret pour l’amélioration de la police de proximité.
Le protocole d’entente signé porte, d’une part, sur un échange de bonnes pratiques en matière de police de proximité entre la zone de police de Bruxelles Nord et le Réseau Intersection. Ces échanges permettent de développer nos approches et nos relations avec les citoyens en tant que service de police ainsi que des partenariats dans le cadre de cette police de proximité. D’autre part, la zone de police de Bruxelles Nord, à travers ce protocole d’entente, adhère au Réseau Intersection. Elle est la première police belge à y adhérer.
Le protocole d’entente a été signé par Monsieur Dauphin, chef de corps de la zone de police de Bruxelles Nord, Monsieur Clerfayt, président de la zone de police de Bruxelles Nord et bourgmestre de Schaerbeek, Monsieur Kir, bourgmestre de Saint-Josse, et Monsieur Muylle, bourgmestre faisant fonction d’Evere à l’occasion du séminaire annuel organisé par le Réseau Intersection en présence de tous les corps de police du Québec. La zone de police de Bruxelles Nord est intervenue lors de ce séminaire pour y présenter une conférence sous le titre : « Bruxelles : les assistants de concertation pour mieux faire face aux nouveaux enjeux cde la vie quotidienne. »

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article