SAVE THE DATE – Baisser les loyers : quelles leçons tirées de Paris ?

SAVE THE DATE – Baisser les loyers : quelles leçons tirées de Paris ?
Le PTB part s’inspirer de l’expérience parisienne
Une conférence de presse sera organisée le mardi 23 mai à 10h30 à Bruxelles pour présenter les conclusions de la journée d’étude que le PTB organise la veille à Paris.
A une heure de train de Bruxelles, des mesures ont été mises en place pour limiter l’évolution des loyers dans certains quartiers parisiens. Pour mieux comprendre le plafonnement des loyers pratiqué chez nos voisins, le PTB se rend sur place.
« Il est nécessaire de comprendre quels leviers ont été actionnés à Paris pour tenter de réguler les loyers. On veut déceler les points forts, ou à améliorer, de ce qui se passe à Paris. Ca va nous donner des clefs ici, à Bruxelles, pour avancer sur le plafonnement des loyers », précise Mathilde El Bakri, députée PTB. « Nous rencontrerons les acteurs de terrain, le monde politique et associatif local. C’est important pour bien saisir tous les éléments du dossier. »
A Bruxelles, la Ministre du logement, Céline Frémault s’obstine à nous faire croire qu’il existe un équilibre entre locataires et propriétaires. Pour la députée de gauche : « cette déclaration est en déconnexion totale avec la réalité des locataires bruxellois qui, pour la majorité consacre plus de la moitié de ses revenus pour se loger. Et l’évolution est alarmante : en dix ans, les loyers ont augmenté de 20% en plus que l’inflation, c’est-à-dire en plus que le coût de la vie. »
Alors que Paris est connue pour ses loyers exorbitants, les autorités locales ont mis en place des mesures pour réguler l’évolution des loyers dans certains quartiers. En vigueur depuis 2015, le projet semble déjà porter ses fruits : les locataires ayant fait recours ont vu leurs loyers diminuer entre 50 et 150 euros par mois.
« A Bruxelles, la régionalisation du bail nous offre une occasion en or pour mettre en place des mesures contraignantes chez nous . En octobre 2015, nous avons déposé une proposition d’ordonnance pour faire baisser les loyers », poursuit Mathilde El Bakri.
Le gouvernement refuse toujours d’en débattre le parti de gauche s’est alors tourné vers la population pour récolter des signatures en soutien à sa proposition. Au bout de quelques mois, des milliers de citoyens et citoyennes se sont déjà exprimés en faveur d’un plafonnement des loyers. Si c’est possible à Paris alors pourquoi pas chez nous ?

Votre avis nous intéresse!

Avis