«La RTBF nous appartient» sera auditionné par les parlementaires

«La RTBF nous appartient» sera auditionné par les parlementaires
Les parlementaires de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont donc commencé l’étude du prochain contrat de gestion de la RTBF pour 2018-2023.
Ils ont notamment décidé d’auditionner le collectif «La RTBF nous appartient», le mardi 20 juin 2017. Cette activité sera accessible au public. Plus d’infos dans la prochaine newsletter, mais réservez déjà cette journée dans votre agenda? (www.pfwb.be/visites/assister-a-une-reunion-publique)
«La RTBF nous appartient» a lancé une pétition qui a déjà recueilli plusieurs centaines de signatures et qui regroupe cinq propositions.
Signez-la et surtout diffusez-la auprès de vos proches et sur les réseaux sociaux.
La voici: https://www.change.org/p/jean-claude-marcourt-la-rtbf-nous-appartient?recruiter=700422629&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink
Sa première proposition «Une RTBF sans publicité ni sponsoring» est particulièrement commentée par les signataires.
Elle part du constat suivant:
Aujourd’hui, nous en sommes à un point tel que les pauses publicitaires entre et, pire, dans les émissions sont devenues omniprésentes. Or, il existe un lien direct entre la publicité et le type de programme. Pour attirer les publicitaires, la RTBF va modifier sa grille (types d’émissions et horaires et chaînes attribués à leur diffusion) afin de toucher un large public susceptible d’acheter les produits proposés dans les publicités.
L’échéancier suivant est proposé:
1. Nous proposons un plan sur cinq ans de suppression progressive de la publicité et du sponsoring à la RTBF. Nous suggérons dès le 1er septembre 2018 une période test avec leur suppression sur tous les supports de la RTBF pendant un jour par semaine. Nous préconisons le mercredi, pour protéger les plus jeunes.
2. Concernant le placement de produits, nous demandons son arrêt pur et simple dès le 1er janvier 2018.
3. Ces évolutions ne doivent en aucun cas affaiblir le service public. Il faut donc dans un premier temps lister et analyser de façon indépendante et scientifique diverses alternatives qui permettront à la RTBF de mener économiquement à bien ses missions. Bien évidemment, il s’agit de transformer les grilles des programmes en profondeur. Il ne sera plus jamais question d’adapter la programmation et ses horaires en fonction des intérêts publicitaires. Au contraire, elles devront répondre aux besoins les plus fondamentaux des populations wallonnes et bruxelloises, à définir par nos élus.
4. Nous disposons d’un dossier complet permettant de fixer les grandes lignes d’un financement alternatif à la publicité.
Contact: lartbfnousappartient@gmail.com
Facebook: https://www.facebook.com/LaRTBFnousappartient
Bernard HENNEBERG

Votre avis nous intéresse!

Avis