Réaction de la Chambre Royale des Antiquaires et des Négociants en Œuvres d’Art de Belgique

Réaction de la Chambre Royale des Antiquaires et des Négociants en Œuvres d’Art de Belgique à la médiatisation d’un lien « terrorisme-trafic d’art ».

Comme suite aux récents articles parus dans la presse, la Chambre Royale des Antiquaires déplore que l’on noircisse l’image de la profession des négociants d’art de Belgique.

Rappelons que la Chambre Royale des Antiquaires de Belgique avait clairement pris position lors de l’annonce de la disparition de l’unité spécialisée du service d’Art et antiquités de la police judiciaire fédérale.
Elle maintient qu’il est essentiel d’avoir des policiers spécialisés, formés au marché de l’art, qui tissent des liens avec les antiquaires et autres professionnels en possédant une excellente connaissance des œuvres d’art.

La Chambre Royale des Antiquaires de Belgique souhaite nouer des relations privilégiées avec ces représentants de l’ordre dans le but de prévenir et d’aider à éclaircir tout délit en la matière.

Son président, Hugues-Jean Lamy, se tient à la disposition de monsieur le Ministre Jan Jambon pour lui signifier son ouverture au dialogue et à la coopération.

La profession a souffert de l’image donnée de la Belgique dans certains médias de la presse internationale et estime qu’il est de son devoir d’essayer d’améliorer cette vision tant à l’étranger que dans le pays.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article