Pour faire revenir les martinets (oiseaux)

Woluwe-Saint-Pierre :
Voulez-vous accueillir des martinets ?

La Commune de Woluwe-Saint-Pierre cherche des candidats pour accueillir des nids artificiels pour le martinet noir. Après sélection des lieux d’installation les plus propices, les nids seront financés et placés par la Commune. Les conditions pour accueillir un nid ? Le bâtiment doit se trouver sur le territoire de Woluwe-Saint-Pierre, présenter une hauteur minimale de 6 à 7 mètres, et faire face à un espace bien dégagé, sans obstacle comme un arbre ou un autre bâtiment. Le candidat-hôte devra assurer régulièrement la diffusion d’enregistrements du chant des martinets, qui permettront d’attirer les nouveaux occupants.

CRISE DU LOGEMENT…
Suite au succès de l’opération « Hirondelles » en 2016, la commune de Woluwe-Saint-Pierre et l’asbl Aves-Natagora ont choisi de venir en aide à un autre oiseau passionnant : le martinet noir, espèce aujourd’hui en déclin partout en ville. En effet, la volonté actuelle – bien légitime d’ailleurs – d’isoler les maisons pour faire des économies d’énergie lui est hélas souvent fatale. Chaque fissure, chaque trou colmaté, le prive d’une cavité pour nicher. « Face à la diminution constante et inquiétante de ces beaux oiseaux urbains, l’installation de nids artificiels est particulièrement précieuse pour aider au maintien de l’espèce », explique Caroline Lhoir, Echevine de l’Environnement. Quelques nichoirs à martinets ont déjà été placés sur des écoles et chez des particuliers à Woluwe-Saint-Pierre. Plusieurs de ceux du Lycée Mater Dei ont été occupés en 2015 et 2016.

LE MARTINET NOIR (APUS APUS), QUI EST-IL ?
Cet oiseau, d’à peine 40-50 grammes, est un oiseau migrateur qui voyage entre l’Afrique et notre territoire, où il ne réside que 3 mois par an (de mai à juillet). Son alimentation est essentiellement composée de petits insectes volants (moustiques, moucherons, etc.) dont nous sommes souvent contents d’être débarrassés durant la période estivale. Plus étonnant encore, ce fabuleux oiseau passe l’essentiel de sa vie en vol. Pas besoin pour lui de se poser pour se nourrir, pour boire, pour s’accoupler et même pour dormir. Il ne suspend provisoirement son vol que pour pondre, couver et élever ses petits. Il niche alors dans l’anfractuosité d’un bâtiment, souvent assez haut et à l’abri des regards.

INTÉRESSÉS ?
www.agenda21woluwe1150.be
environnement@woluwe1150.irisnet.be
02.773.06.23

Votre avis nous intéresse!

Avis