Plus de 3000 Belges initiés à la réanimation en moins de 2 mois !

Plus de 3000 Belges initiés à la réanimation en moins de 2 mois !
La 8ème Semaine du Rythme Cardiaque, qui se tiendra du 29 mai au 2 juin 2017, sera consacrée à l’arrêt cardiaque, dit mort subite. 30 Belges sont chaque jour victimes de cette affection et seuls 2 y survivent !
Au cours de la campagne, la Belgian Heart Rhythm Association (BeHRA) organisera gratuitement à travers tout le pays 24 sessions d’information sur l’arrêt cardiaque avec initiation à la réanimation. Deux cibles principales : les élèves des écoles où se dérouleront les conférences et le grand public !
Bruxelles, le 18 avril 2017 – Les cardiologues de la BeHRA investissent aujourd’hui les murs de l’Athénée Royal Vauban, en province de Hainaut, afin d’initier quelque 150 élèves du second cycle secondaire à l’arrêt cardiaque et à la réanimation. Cette conférence théorico-pratique totalement gratuite – la 1ère sur 12 à travers la Belgique – a pour but d’éveiller les jeunes étudiants à l’importance vitale d’une réaction rapide en cas d’arrêt cardiaque. Chaque jour, 30 Belges sont en effet victimes de ce drame alors que sans intervention immédiate, seuls 2 en moyenne y survivent.
« Nous visons en priorité les jeunes car c’est chez eux que le message sera le plus impactant », explique le Dr. Ivan Blankoff, cardiologue au CHU de Charleroi et Vice-Président de la BeHRA. « Ceci dit, notre but reste de sensibiliser un maximum de personnes vivant en Belgique ». C’est pourquoi nous proposons au grand public de participer à l’une des séances d’initiation à la réanimation qui se dérouleront entre le 29 mai et le 2 juin 2017. Nous avons pour ambition de réinjecter dans les rues des milliers de gens capables d’effectuer les gestes qui sauvent et d’ainsi diminuer le nombre de victimes ».
Chaque année, entre 10.000 et 15.000 Belges souffrent d’un arrêt cardiaque inattendu. Par manque d’aide adéquate et immédiate, mais aussi d’infrastructures appropriées, en moyenne 90 à 95% d’entre eux n’y survivront pas. L’arrêt cardiaque cause dès lors plus de décès que le sida, le cancer du sein et du poumon combinés.

Les inscriptions gratuites pour le grand public sont dès maintenant ouvertes sur le site www.monrythmecardiaque.be!

Votre avis nous intéresse!

Avis