Personnes handicapées de grande dépendance : Auderghem inaugure le centre de jour du Farra

Personnes handicapées de grande dépendance : Auderghem inaugure le centre de jour du Farra

Depuis 1973, le Farra accompagne et héberge des adultes en situation de handicap mental sévère ou profond. Il inaugure aujourd’hui son nouveau centre de jour, construit sur un terrain cédé par la commune d’Auderghem, , en présence de Didier Gosuin, bourgmestre en titre et ministre bruxellois de la Santé, et de Céline Fremault, ministre de l’Aide aux personnes et des Personnes handicapées..
Pour Didier Gosuin, « l’accueil des personnes handicapées de grande dépendance est une question de responsabilité sociétale que les pouvoirs publics ne peuvent éluder. Pour les bénéficiaires mais aussi pour les aidants-proches trop souvent oubliés ».

Ce mercredi 12 octobre, le Farra inaugure son nouveau centre de jour, aux numéros 30-32 de la rue de la Stratégie à Auderghem. Trois niveaux, trois unités de vie pour accueillir les personnes en fonction de leurs besoins : le nouveau bâtiment offre un confort de prise en charge sans équivalent.

« Bruxelles, comme le reste du pays, manque de places d’accueil pour les personnes handicapées de grande dépendance », constate Didier Gosuin, bourgmestre en titre et ministre bruxellois de la Santé. « En 2010, le Farra cherchait une nouvelle implantation pour son centre de jour. Pour la commune d’Auderghem, il allait de soi qu’il fallait trouver une solution. Nous avons donc prix nos responsabilités ».

La « Stratégie » a été construite sur un terrain communal, cédé par emphytéose. La première pierre a été posée le 23 novembre 2015. L’ensemble a pu être financé à 80% par une intervention de la Cocof. L’ouverture est programmée pour ce 24 octobre 2016.

« De par sa conception même, le nouveau centre de jour du Farra est ouvert sur le quartier, avec de grandes fenêtres et un lien direct sur le monde. Il va offrir une nouvelle perspective aux bénéficiaires, au personnel encadrant mais aussi aux familles », poursuit Didier Gosuin pour qui « on n’imagine pas le quotidien d’un aidant-proche, dont la vie sociale, professionnelle et familiale est souvent entièrement conditionnée par la prise en charge de la personne. Un centre comme le Farra offre une pause, une respiration indispensable pour permettre aux aidants-proches de se (re)construire ».

Pour le bourgmestre en titre et ministre de la Santé, cela fait trop longtemps que les aidants-proches attendent une vraie reconnaissance de la part de l’Etat fédéral, concrétisée par des droits sociaux spécifiques et des aides financières. « On estime à 860.000 le nombre d’aidants-proches en Belgique. En accueillant le Farra, nous voulons montrer que ce problème ne peut plus être ignoré et que développer des structures adaptées aux personnes handicapées, ce n’est pas une charge : c’est une chance car elles participent pleinement à la vie et à la diversité de notre société ».

« L’une des priorités à Bruxelles est de poursuivre la création de places pour les personnes en situation de handicap à Bruxelles et plus particulièrement celles en situation de grande dépendance. A mon initiative, le Gouvernement francophone bruxellois a adopté en avril 2016 un plan pluriannuel en vue de programmer la création de 150 nouvelles places pour ces cinq prochaines années. Ce plan a connu une première concrétisation en septembre 2016 avec l’agrément d’un nouveau centre de jour pour 25 enfants non scolarisés à l’IRSA » explique la Ministre en charge des Personnes handicapées, Céline Fremault.

L’arrivée du Farra s’inscrit dans la revitalisation de l’un des quartiers les plus jeunes et les plus densément peuplé d’Auderghem : la Chasse Royale. « La construction de nouveaux logements, l’arrivée de nouveaux commerces, l’agrandissement de l’école des Marronniers, la reconstruction prochaine de la crèche Les Oursons, les activités de la maison de quartier le Pavillon, la remise sur le marché des logements vides, et maintenant l’arrivée du Farra… Tout cela crée une nouvelle dynamique dans un quartier qui, véritablement, revit », se réjouit Christophe Magdalijns, bourgmestre faisant fonction. Maintenant que le chantier est terminé, la commune prévoit de rénover et de planter la rue de la Stratégie.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article