Mondialisation : la Commission reconnaît les effets négatifs et veut renforcer la protection des Européens

Mondialisation : la Commission reconnaît les effets négatifs et veut renforcer la protection des Européens
Le 10 mai, la Commission européenne a publié son “document de réflexion” sur la “maîtrise de la mondialisation”. Un texte non contraignant qui s’inscrit dans sa stratégie globale pour l’avenir de l’UE et qui représente une petite révolution idéologique pour un organe souvent perçu comme libéral. Les effets négatifs et l’inégale répartition des bénéfices de la mondialisation entre les citoyens sont reconnus, tout comme la nécessité de renforcer la protection des Européens face à la concurrence des pays étrangers. Lire la suite…
Toute l’Europe.be

Votre avis nous intéresse!

Avis