Moins d’embouteillages et moins de pollution

Moins d’embouteillages et moins de pollution atmosphérique grâce à des feux de signalisation intelligents
Les grands axes de circulation à Bruxelles seront équipés de feux de signalisation à coordination intelligente

À l’initiative du Ministre de la Mobilité et des Travaux publics, Pascal Smet, Bruxelles Mobilité a commencé fin 2016 l’installation d’un plan ambitieux en matière de feux de signalisation.

Les feux de signalisation sur les principaux axes sont synchronisés en fonction du moment et de la demande de trafic. Ainsi, les voitures doivent moins s’arrêter, ce qui améliore la fluidité du trafic. Le temps de parcours sur ces principaux axes de circulation diminue considérablement et la qualité de l’air souffre moins de la circulation automobile.

Actuellement, 8 des principaux axes de circulation sur les 18 prévus sont synchronisés.

Sur la base d’analyses approfondies de deux bureaux d’étude et des experts de Bruxelles Mobilité, différents scénarios sont mis en œuvre, qui tiennent notamment compte du moment (scénarios de l’heure de pointe du matin et du soir, des jours de semaine et de week-end, de jour et de nuit). Par ailleurs, des scénarios spécifiques ont été développés pour, par exemple, les sommets européens, les fermetures de tunnels, la sortie des services d’urgence… Au niveau local, des corrections peuvent être apportées grâce à des boucles intelligentes de détection de trafic.

Ce qui est neuf, c’est le fait que les comptages réalisés via ces boucles de détection de trafic sont disponibles en tant qu’open data pour les organismes d’étude et le grand public.

« Grâce à la synchronisation des feux, tout le monde peut se déplacer plus facilement au travers de la ville. La circulation automobile est plus fluide et les transports publics et les piétons bénéficient de plus de feux verts là où c’est possible. Les résultats sont d’ores et déjà prometteurs. Le nombre d’heures d’embouteillages sur ces axes diminue considérablement et nous notons également une diminution de la pollution atmosphérique. À nouveau un pas dans la bonne direction pour rendre Bruxelles plus agréable pour tous », déclare Pascal Smet, Ministre de la Mobilité et des Travaux publics.

Les feux du Boulevard Charles Quint, du boulevard Léopold II, de la rue Belliard, à Sainctelette-Yser, du quai des Usines, du pont Van Praet, du boulevard industriel et enfin de la rue de la Loi sont déjà synchronisés.

Les premiers résultats

Les résultats des évaluations qui ont été effectuées sur le boulevard Charles Quint et le boulevard Léopold II sont d’ores et déjà prometteurs. Lorsqu’on analyse le trafic d’entrée de ville (entre la chaussée de Gand et l’entrée du tunnel Léopold II), on compte 185 heures de perdues en moins par jour ouvrable. En sortie de ville (de l’entrée du tunnel à hauteur de la place de l’Yser jusqu’à la chaussée de Gand sur le boulevard Charle Quint), le résultat est encore meilleur avec une moyenne de 530 heures de perdues en moins par jour ouvrable. Ce qui revient respectivement à +/- 50.000 et 140.000 heures d’embouteillages en moins par an.

En termes d’émissions de CO2 également, on constate une diminution moyenne de 5 % sur le boulevard Charles Quint et le boulevard Léopold II.

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article