Mobilité à la chaussée de Gand

Mobilité à la chaussée de Gand :
stop au bricolage de Bruxelles Mobilité !

Ce mardi matin, sans crier gare ni prévenir la commune de Molenbeek, des ouvriers de Bruxelles Mobilité ont voulu installer des potelets afin de délimiter la piste cyclable de la chaussée de Gand (voirie régionale), entre le canal et la place des Etangs Noirs. Les commerçants n’avaient pas été informés de leur installation. Certains ont eu une discussion avec les ouvriers. Ces derniers, de leur propre initiative, ont décidé de quitter les lieux après ces échanges et de retirer les potelets qu’ils venaient d’installer.
Pour la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans, cet incident totalement regrettable aurait pu être évité si Bruxelles Mobilité s’était donné la peine de prévenir les autorités communales, les habitants et les commerçants de la réalisation de ces travaux !
A de multiples reprises, ces derniers ont demandé au ministre bruxellois de la Mobilité de trouver une solution durable à la chaussée de Gand ! Cette artère commerçante, fréquentée chaque jour par des milliers de personnes, souffre de toute une série de problèmes : trottoirs trop étroits et non adaptés aux piétons, voirie conçue pour un double sens mais utilisée pour un sens unique, absence d’emplacements suffisants de zones de livraison, et, une piste cyclable qui n’a jamais été sécurisée de manière réfléchie !
« Il faut arrêter de bricoler à la chaussée de Gand », s’exclame Françoise Schepmans. « Nous voulons une solution durable qui garantit avant tout la sécurité de tous les usagers avec des aménagements définitifs et dignes d’une telle artère commerciale ! Les commerçants et les clients de la chaussée de Gand veulent une rue qui soit enfin accueillante ».

Votre avis nous intéresse!

Avis