Meilleure sécurisation d’un certain nombre de bâtiments judiciaires

Meilleure sécurisation d’un certain nombre de bâtiments judiciaires

Afin d’optimiser la sécurité dans les bâtiments judiciaires, le Conseil des ministres a autorisé, à la demande du Ministre de la Justice Koen Geens, le lancement d’une procédure de marché public concernant le projet « scanstreet ».

Le Ministre donne suite ainsi à la demande des services judiciaires. Certainement après les attentats du 22 mars, ceux-ci ont pointé du doigt la large accessibilité des bâtiments judiciaires et le manque d’installations de sécurité.

Etant donné qu’une sécurisation accrue est nécessaire, notamment lors d’audiences à risques (et des audiences d’affaires de terrorisme), l’intention est de toujours organiser les audiences sensibles dans des bâtiments qui seront dotés de systèmes de scannage. 5 sites, 1 par ressort, disposeront d’un niveau de sécurisation renforcé :
– Bruxelles (qui dispose déjà d’une installation de scannage)
– Anvers : le Vlinderpaleis
– Gand : le nouveau palais de justice
– Liège : le nouveau palais de justice
– Charleroi

L’organisation sur le plan pratique nécessite de prévoir un contrôle d’accès au moyen d’une ‘scanstreet’ et d’agents de gardiennage privés. Le Gouvernement a approuvé aujourd’hui l’adjudication ouverte pour la désignation d’une société de gardiennage privée.

Le marché sera financé par la provision interdépartementale 2017 de lutte contre le terrorisme et le radicalisme.

Quote Geens : « Après le 22 mars, différents niveaux ont ressenti le besoin d’une vigilance accrue. Ce n’est certainement pas une mauvaise chose et c’est probablement aussi une nécessité. Vu le nombre élevé de bâtiments judiciaires et le fait qu’ils ne peuvent pas tous bénéficier du même degré élevé de sécurisation, nous avons opté pour l’attribution d’un niveau de sécurisation plus élevé à 5 sites spécifiques. Les systèmes de scannage permettront d’y renforcer la sécurité. »

Votre avis nous intéresse!

Avis