Lutte contre la radicalisation

Dans le cadre de sa politique globale de prévention et de lutte contre la radicalisation violente et le repli identitaire, la commune de Schaerbeek présente « Rien à faire, rien à Perdre », un ensemble de supports pédagogiques qui visent à travailler à partir de récits de vie/vidéos de jeunes concernés.
Ce jeudi 11/5, dans le cadre du lancement à Toulouse du projet européen PRACTICIES (« Partnership against violent radicalization in the cities »), Schaerbeek (seule ville à être invitée comme orateur) est heureuse et honorée de présenter ce projet qu’elle encourage et soutient depuis ses débuts fin 2015.
Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse ainsi qu’un dossier plus complet sur ce projet très riche, financé par la commune et la Fondation Roi Baudouin, et mené en étroite collaboration avec le Délégué Général aux Droits de l’Enfant.
« Encourager la réflexion à partir de la parole des jeunes eux-mêmes, c’est toute la pertinence de ce projet pédagogique. Face à une problématique où s’entremêlent enjeux globaux et spécificités locales, pouvoir échanger des bonnes pratiques concrètes avec des partenaires de terrain dans un réseau international est essentiel », commente Bernard Clerfayt, Bourgmestre de Schaerbeek.
Schaerbeek se réjouit également que deux autres initiatives partie prenante de ses actions concrètes de prévention de la radicalisation violente soient également à l’honneur de cette journée européenne de lancement du projet PRACTICIES à Toulouse : « Lettres à Nour » de Rachid Benzine et la « Mothers’ schools » mené par SAVE Belgium et sa directrice, Madame Saliha Ben Ali.

Votre avis nous intéresse!

Avis