L’OPA de l’empire brassicole sur l’ancien immeuble de la Bourse

Le projet de « Belgian Beer Palace » tel que présenté dans la presse en juillet 2015. Le « city branding » ne doit pas dévisager Bruxelles… et la valoriser pour ce qu’elle n’est pas.
Attention à la folklorisation du centre-ville !

L’ARAU soulève deux griefs principaux face au projet de Belgian Beer Palace porté par la Ville de Bruxelles pour la Bourse.
Premièrement, et ce n’est pas un détail : la question politique. Est-il normal qu’un projet d’une telle ampleur soit élaboré unilatéralement par un pouvoir local du seul fait qu’il soit propriétaire ? De plus, le public a été informé a posteriori des décisions prises par la Ville, par des articles de presse sporadiques. Cela laisse la désagréable impression que « les jeux sont faits» et que l’urbanisme du fait accompli perdure à Bruxelles-Ville.
Deuxième grief : l’ARAU estime que la Bourse mérite mieux que d’abriter un Palais de la bière. De par son histoire, son architecture et son implantation (voir analyse du vendredi 19 août 2016 « la valeur historique, architecturale et urbanistique de la Bourse »[1]), la Bourse a acquis un statut emblématique pour Bruxelles et les Bruxellois.

 

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article