#LOIJUIVE #ABATTAGERITUEL : LA “LOI JUIVE” SUR L’ABATTAGE RITUEL POURRAIT ÊTRE MODIFIÉE MÊME SI C’EST DIFFICILE

LA “LOI JUIVE” SUR L’ABATTAGE RITUEL POURRAIT ÊTRE MODIFIÉE MÊME SI C’EST DIFFICILE
Jeudi 6 avril 2017 par Henri Gutman, Président du Centre communautaire laïc juif – David Susskind
Bien que la majorité des Juifs de Belgique soit laïque, nous comprenons la forte émotion et la réaction des Juifs pratiquants que provoquent les projets d’une réglementation imposant l’étourdissement des animaux avant l’abattage rituel, élément essentiel des règles de l’orthopraxie juive.

Cependant, s’il se confirme que l’étourdissement préalable atténue de façon importante la douleur de l’animal durant les instants qui précèdent sa mort, nous demandons aux autorités religieuses juives d’actualiser la halakha (l’ensemble des prescriptions, coutumes et traditions collectivement dénommées « loi juive ») pour que l’objectif – inscrit dans la tradition juive – de minimisation de la souffrance animale soit maintenu. Cette « loi juive » est faite pour être adaptée même si c’est difficile. D’ailleurs, pour un nombre croissant de Juifs non-orthodoxes, elle est devenue facultative.
Le principe même d’un Etat laïque veut que ses lois prévalent sur toutes autres et s’imposent à tous. La laïcité permet et garantit la liberté de culte mais elle ne se soumet pas si ses valeurs s’opposent à certaines pratiques religieuses ancestrales.
Par ailleurs, nous demandons aux responsables politiques de notre pays qu’ils accordent la même importance à la réglementation, et au contrôle effectif de son respect, qui régit le bien-être animal durant toutes les phases de vie (élevage, transport …) et non seulement au moment de l’abattage.
Il ne faut pas non plus que certains partis politiques fassent de ces nouvelles réglementations le cache-couteau d’une haine, surtout anti-musulmane dans ce cas.
Le CCLJ appelle toutes les parties à trouver un vivre-ensemble acceptable pour tous.
CCLJ

Votre avis nous intéresse!

Avis