L’#IRM s’engage pour l’#électricité #verte

L’IRM s’engage pour l’électricité verte
L’Institut Royal Météorologique poursuit son engagement dans l’utilisation des énergies vertes.
C’est dans ce but que, déjà en 2015, un effort avait été fait afin de placer de l’éclairage économique ainsi que des détecteurs et des minuteries pour éviter toute dépense inutile d’énergie. Afin de pouvoir subvenir entièrement à ses besoins en énergie, des panneaux photovoltaïques vont être installés sur les toitures des bâtiments de l’IRM à Uccle courant 2017. Le Centre de Géophysique de l’IRM à Dourbes produit déjà de l’électricité verte grâce à quelque 1.224 panneaux qui constituent le plus grand parc à panneaux solaires de Wallonie.
Etant donné que le site de Dourbes est entièrement chauffé par électricité, il était d’autant plus intéressant d’y installer des panneaux photovoltaïques. Le plus gros de la consommation électrique s’y produit pendant la journée, en même temps que les panneaux redistribuent leur énergie.
Une convention pour la réalisation de ce projet a été signée en 2012 entre 4 partenaires : l’IRM, Belspo, Fedesco et la Régie des Bâtiments afin d’y investir 1 million d’euros. Le parc de panneaux solaires de Dourbes est déjà actif depuis 2014. Grâce à ces efforts, l’IRM tente d’être un exemple de management écologique responsable.

L’Institut Royal Météorologique poursuit son engagement dans l’utilisation des énergies vertes.
C’est dans ce but que, déjà en 2015, un effort avait été fait afin de placer de l’éclairage économique ainsi que des détecteurs et des minuteries pour éviter toute dépense inutile d’énergie. Afin de pouvoir subvenir entièrement à ses besoins en énergie, des panneaux photovoltaïques vont être installés sur les toitures des bâtiments de l’IRM à Uccle courant 2017. Le Centre de Géophysique de l’IRM à Dourbes produit déjà de l’électricité verte grâce à quelque 1.224 panneaux qui constituent le plus grand parc à panneaux solaires de Wallonie.
Etant donné que le site de Dourbes est entièrement chauffé par électricité, il était d’autant plus intéressant d’y installer des panneaux photovoltaïques. Le plus gros de la consommation électrique s’y produit pendant la journée, en même temps que les panneaux redistribuent leur énergie.
Une convention pour la réalisation de ce projet a été signée en 2012 entre 4 partenaires : l’IRM, Belspo, Fedesco et la Régie des Bâtiments afin d’y investir 1 million d’euros. Le parc de panneaux solaires de Dourbes est déjà actif depuis 2014. Grâce à ces efforts, l’IRM tente d’être un exemple de management écologique responsable.

Votre avis nous intéresse!

Avis