LES #QUATRE #FILS #AYMON

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

LES QUATRE FILS AYMON
D’après Herman Closson et la tradition populaire
Lorsque les Comédiens Routiers Belges (notre futur Théâtre
National de Belgique) créèrent sous l’impulsion des frères
fondateurs Maurice et Jacques Huisman, “Le Jeu des Quatre Fils
Aymon” de Herman Closson, au Théâtre Royal des Galeries, le
8 décembre 1941, la pièce fut rapidement censurée. Comme
l’écrit Philip Tirard dans son remarquable ouvrage consacré à
Jacques Huisman, “une pièce qui engageait parfois les
spectateurs à se lever et à entonner La Brabançonne” (notre
hymne national) (*).
Interdite à Bruxelles en raison de ses appels à la résistance, l’oeuvre sera présentée en tournée dans
toute la Wallonie sous l’appellation déguisée de “Cheval Bayard”. Elle suscitera l’enthousiasme
général.
Inspiré par la tradition populaire et par la pièce de son professeur au Conservatoire Royal de
Bruxelles, Herman Closson, le jeune Toone VII a réécrit cette chanson de geste des vassaux
rebelles en une savoureuse adaptation bruxelloise. Cette version emprunte son premier acte à la
tradition orale des Toone du passé (avant la naissance des fils Aymon) tandis que le deuxième
acte est conçu dans l’esprit de Closson et grâce à la complicité bienveillante de leur auteur.
Dans cette sombre histoire de famille, Charlemagne va poursuivre les quatre fils rebelles qui ne
devront leur salut qu’au cheval bondissant, Bayard, envoyé par l’enchanteur Maugis. Ce dernier
va substituer la ruse à la force brutale des chevaliers.
Le suzerain va prendre le timbre de voix “vieille France” d’un autre Charles (de Gaulle), grand
lui aussi par la taille et le prestige.
Des faits héroïques mais aussi de l’amour émaillent cette épopée du moyen age.
A la vue de la belle Aléïs de Provence, le coeur du redoutable Renaud fait des “cumulets” dans sa
poitrine.
La partie d’échecs, véritable joute intellectuelle entre Bertholet et Renaud dans la tradition
médiévale, sera à l’origine d’une rébellion inéluctable.
Qu’importe le siège qui doit affamer les héros, ils seront ravitaillés par catapultes à coups de …
jambons. “Un jambon ? Mais c’est toute la terre des Ardennes qui sauve ses enfants !”
La voix de Nicolas Géal – Toone VIII prend toutes les intonations : solennelles, altières,
sépulcrales, gouailleuses, minaudantes, dédaigneuses…
Le cheval Bayard et les marionnettes des Quatre Fils Aymon ont fait l’objet d’une acquisition par
le service du Patrimoine de la Communauté Française.
La pièce a été jouée avec succès en version italienne à Messine et en version allemande à
Dortmund.
Les décors sont dus au talent de Raymond Goffin. Quant aux costumes, ils sont confectionnés par
notre fée, Lidia Gosamo. A. L.
A consulter à la Bibliothèque de Toone :
CLOSSON Herman, Le Jeu des Quatre Fils Aymon, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 136 p.
(*) TIRARD Philip, Jacques Huisman. Des masques et des souvenirs, CFC – Editions,
Bruxelles, 1996, 255 p. Extrait p. 60
THEATRE ROYAL DE TOONE

(Sauf indication contraire tous les spectacles se jouent en bruxellois français et ont lieu à 20h30. Bureau à 20h00.)

AVRIL

Jeudi 27 : « Les Quatre Fils Aymon »
d’après Herman Closson et la tradition populaire
Adaptation de José Géal
Décors de Raymond Goffin
Costumes de Lidia Gosamo
Marionnettes du Patrimoine de la Fédération Wallonie – Bruxelles

Vendredi 28, Samedi 29 : « Les Quatre Fils Aymon »
Samedi 29 aussi à 16h00 : « Les Quatre Fils Aymon »

MAI
Vendredi 5, Samedi 6 : « Les Quatre Fils Aymon »
Samedi 6 aussi à 16h00 : « Les Quatre Fils Aymon »

Jeudi 11, Vendredi 12, Samedi 13 : « Les Quatre Fils Aymon »
Samedi 13 aussi à 16h00 : « Les Quatre Fils Aymon »

Jeudi 18, Vendredi 19, Samedi 20 : « Les Quatre Fils Aymon »
Samedi 20 aussi à 16h00 : « Les Quatre Fils Aymon »

Votre avis nous intéresse!

Avis