Les opérations de maintien de la paix doivent protéger les civils et les plus vulnérables



Les opérations de maintien de la paix doivent protéger les civils et les plus vulnérables

En marge de l’ouverture de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) à New York, le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders a participé aujourd’hui à la réunion de haut niveau organisée par le Secrétaire général de l’ONU sur la prévention des abus et de l’exploitation sexuels commis par des membres du personnel des missions de l’ONU.

Le Vice-Premier Ministre demande une attention particulière à cette problématique. La protection des civils et des plus vulnérables de la société doit, pour lui, être le point de départ des opérations de paix. Pour cela, il est essentiel que le personnel des missions de l’ONU réponde aux plus hautes normes éthiques de conduite.

La lutte contre les abus et l’exploitation sexuels est une priorité de la Belgique, notamment du fait de l’engagement belge au Sahel et de la participation active de la Belgique à la mission de paix de l’ONU au Mali (MINUSMA). Au fil des années, la Belgique a renforcé son cadre législatif afin de répondre aux plus hautes normes et de pouvoir agir autant au niveau de la prévention que de la répression contre ce type de débordements. Notre pays collabore également activement au niveau international pour renforcer la politique de l’ONU en cette matière et s’assurer qu’elle est mise en œuvre.

Pour cette même raison, la Belgique souscrit pleinement au pacte du Secrétaire général de l’ONU concernant les abus et l’exploitation sexuels. En se ralliant à ce pacte, l’ONU et ses États membres qui contribuent au personnel des missions prennent des engagements concrets à accroître leurs efforts dans ce domaine.

Didier Reynders s’engage également personnellement sur cette problématique. Le Vice-Premier souhaite maintenir cette cause au premier rang de l’agenda international. Il plaidera pour que tous les États membres de l’ONU s’unissent dans la lutte contre les abus et de l’exploitation sexuels.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article