Les « morts de la rue » interpellent

Les « morts de la rue » interpellent
L’année 2016 n’a pas été bonne pour les « habitants de la rue ». Un hommage a été rendu récemment aux 72 « morts de la rue » de l’année 2016 en Région de Bruxelles-Capitale.
Le collectif « Les morts de la rue » constate que, sur les 72 personnes décédées, la plus jeune avait 22 ans et la plus âgée 76 ans. L’âge moyen de ces décès est de 52 ans, la majorité de ces personnes est européenne (86%) dont 20 morts issus de la Pologne, près de la moitié est de nationalité belge (43%). Ces quelques chiffres, en hausse depuis la création du collectif en 2005 – où il n’y avait que 2 morts -, montrent l’ampleur de cette question interpellante.
Ce collectif est une association qui veille à ce qu’on n’oublie pas qu’on meure beaucoup trop, même si les infirmiers de rue portent soins et attention aux largués de la société.
Bernard Rosenbaum

Votre avis nous intéresse!

Avis