Les animateurs RTL s’engagent dans la lutte contre le Sida

Ce vendredi 1er décembre, Julie Taton, Thomas Van Hamme, Sophie Pendeville, Michaël Miraglia et Mipe se mobilisent pour la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Dans le cadre du projet Les Belges, l’amour et le sexe, en collaboration avec la plateforme « Prévention Sida », les animateurs de la chaîne distribueront des préservatifs labélisés aux couleurs de Les Belges, l’amour et le sexe.

Les lieux de distribution ce vendredi 1er décembre :

 

Julie Taton, Thomas Van Hamme et Mipe seront de 10h à 11h30 sur le Stand du Bus Santé des abattoirs d’Anderlecht (devant l’entrée avec les lions): Rue Ropsy Chaudron 28, 1070 Anderlecht.

 

Sophie Pendeville et Michaël Miraglia seront présents sur le Stand principal de la plateforme Prévention SDA sur le piétonnier de Bruxelles de 14h à 16h: Boulevard Anspach, au croisement avec la rue des Pierres.

 

Le VIH en Belgique :

 

Le rapport 2016 de l’Institut Scientifique de Santé publique « Epidémiologie du SIDA et de l’infection à VIH en Belgique » vient de sortir[1].  Il confirme la tendance à la baisse des nouveaux diagnostics de VIH en Belgique pour 2016. Ce résultat encourageant est le fruit des efforts intensifs d’information et de prévention menés ces dernières années. Des efforts qui doivent être poursuivis et renforcés, car la bataille contre le VIH n’est pas encore gagnée : de nouvelles infections continuent à être diagnostiquées chaque jour.

La diminution en 2016 des nouveaux diagnostics de contamination au VIH en Belgique atteint près de 10% (-9,8[2]) par rapport à l’année précédente : une diminution d’autant plus significative que le nombre de tests de dépistage a augmenté de 5% en 2016. Ce résultat confirme la tendance à la diminution des nouveaux diagnostics observée ces dernières années : moins 25% en 2016 par rapport à 2012 !

 

Des résultats encourageants mais les efforts doivent se poursuivre.

 

On ne peut que se réjouir de cette évolution, qui résulte du travail constant d’information et de prévention assuré par les associations actives dans la prévention du VIH/Sida, tant à l’attention du grand public que de publics spécifiques (HSH, migrants, …) : campagnes de sensibilisation, de prévention et de lutte contre les discriminations à l’égard des personnes vivant avec le VIH, formations et actions sur le terrain dans les milieux de vie des publics cibles, sensibilisation du corps médical, animations dans les écoles, les milieu festif notamment et des actions ciblées auprès des publics prioritaires pour inciter à la prévention et faciliter l’accès au dépistage notamment gratuit, démédicalisé, etc.

 

Un travail qui a particulièrement mis l’accent sur la prévention combinée. Mais si les résultats sont encourageants, il reste néanmoins du pain sur la planche, car 915 nouveaux cas de VIH diagnostiqués en 2016, cela reste évidemment fort élevé. Les efforts de sensibilisation et de prévention doivent donc encore être renforcés avec ce que cela implique aussi en termes de lutte contre la discrimination et d’accès au traitement

 

[1] Rapport disponible sur https://www.wiv-isp.be/fr/coin-presse/la-baisse-des-nouveaux-diagnostics-de-vih-se-confirme-en-2016

[2]  Source : Rapport de l’Institut de Santé Publique – novembre 2017

Votre avis nous intéresse!

Avis