Le toit du Foodmet aux abattoirs d’Anderlecht !



Agriculture urbaine et social sur le toit du Foodmet aux abattoirs d’Anderlecht !
L’institution d’économie sociale Atelier Groot Eiland organise des formations d’agriculteur urbain. Le programme se concentre sur des personnes confrontées à du surmenage (burnout) ou à un autre problème psychologique. Des capteurs Smart City aideront les agriculteurs urbains à obtenir une culture optimale.
Le jardin sur le toit du bâtiment du Foodmet a une superficie de 4.000 m² et l’Atelier Groot Eiland va en utiliser 1.500 m² dans le cadre du programme de formation d’agriculture urbaine. Ceux qui la suivront sont des personnes victimes de burnout ou souffrant d’autres problèmes psychologiques et qui sont traitées entre autres par le centre médical MediKuregem. Des jeunes qui sont fatigués de l’école et qui se trouvent dans un projet Timeout peuvent également travailler dans ce jardin sur le toit.
Tom Dedeurwaerder, coordinateur à l’Atelier Groot Eiland: « Tout comme notre jardin ‘Kleine Zenne’, le potager sur le toit fournira des produits frais que nous utiliserons dans notre restaurant Bel Mundo et vendrons dans notre boutique Bel’O. Dans les deux jardins, 17 personnes peuvent travailler dans le cadre d’un programme de soins de santé. Grâce à l’utilisation de la technologie intelligente, nous pourrons évoluer vers un jardin de ville idéal. Mesurer, c’est en effet savoir ».
Autre originalité, des capteurs intelligents permettent d’obtenir une culture optimale. Les capteurs NODE mesurent continuellement l’humidité dans le potager. Les capteurs ont été imprimés en 3D et ont été développés par l’incubateur B-Sprouts.
Notons encore que la Haute École Erasmus, située non loin de là, est également partenaire de ce projet et elle souhaite que ses étudiants participent aux projets que développeront les start-ups.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article