Le secteur immobilier croit dans l’avenir de Molenbeek et y investit massivement

Le secteur immobilier croit dans l’avenir de Molenbeek et y investit massivement
Des guides locaux doivent convaincre les Belges du potentiel de la commune

Lundi 22 mai 2017 — Molenbeek is not a hellhole, but a heaven for investors. C’est ce que veut affirmer le secteur de l’immobilier alors que se profile la visite de Donald Trump à Bruxelles. Plusieurs grands acteurs du secteur immobilier en Belgique ont uni leurs forces et profitent de la visite du président américain pour annoncer leurs grands projets pour Molenbeek. Les géants de l’immobilier tels que Re-Vive, Home Invest Belgium, Belgian Land et Inclusio veulent faire de cette commune bruxelloise le quartier-clé de la capitale car ils croient en son potentiel. Ensemble, ils vont investir dans la construction de quelque 450 habitations et appartements, de nouvelles écoles, des crèches, des bureaux et des commerces. Des guides locaux ont même été formés pour convaincre les acheteurs et investisseurs potentiels de l’immense potentiel de Molenbeek.

***

Hellhole (Trou à rats) : Bruxelles – et la commune de Molenbeek en particulier – portent ce sinistre surnom depuis l’année dernière. Depuis, la commune bruxelloise essaie de se défaire de cette image négative et a trouvé des alliés de taille dans le secteur de l’immobilier. Une série de grands acteurs belges, à savoir Re-Vive, Home Invest Belgium, Belgian Land et Inclusio (un partenaire de Re-Vive), ont effectivement décidé de balayer cette image négative de Molenbeek, en collaboration avec les organismes publics citydev.brussels et le centre de formation GO!. Ensemble, ils s’attaquent à plusieurs grands projets de nouvelles constructions autour de la gare de l’Ouest, un quartier appelé à devenir un carrefour important à Bruxelles dans les prochaines années.

Ce n’est pas un hasard si cette annonce tombe au cours de la semaine où le Président Donald Trump doit se rendre pour la première fois dans notre pays. L’année dernière, pendant sa campagne électorale, il avait qualifié Bruxelles de “hellhole” en faisant spécifiquement référence à Molenbeek. Les quatre grands professionnels de l’immobilier veulent non seulement donner tort au président américain mais également convaincre de nombreux Belges. Le quartier du canal est en plein renouveau depuis quelques années déjà, notamment avec la construction du musée MIMA, de l’hôtel Meininger et de nombreux nouveaux appartements dont certains projets menés par citydev.brussels. C’est au tour, maintenant, du quartier de la gare de l’Ouest, pour lequel la barre a été placée particulièrement haut afin que Molenbeek devienne l’une des communes les plus en vogue à Bruxelles en termes de logements, d’emplois et de commerces.

“Molenbeek se heurte avant tout à un problème d’image. Mais lorsque l’on va au-delà de l’image, on se rend vite compte que Molenbeek jouit d’un énorme potentiel. Les gens se laissent trop vite influencer par les avis négatifs sur la commune, et nous voulons leur montrer sa richesse. Nous sommes convaincus que ce quartier a un réel avenir. ”

Nicolas Bearelle, CEO Re-Vive
450 logements

En collaboration avec la commune et des acteurs publics tels que citydev.brussels et le centre d’enseignement GO!, ces professionnels de l’immobilier unissent leurs forces dans le cadre de quatre grands projets de nouvelles constructions qui représentent en tout quelque 450 logements.

L’une des initiatives majeures, actuellement en plein développement, est le projet EKLA, un gigantesque projet immobilier conçu par Piet Colruyt et Nicolas Bearelle du bureau gantois Re-Vive. Ce projet prévoit un immeuble de 18 étages avec des logements pour 163 familles et 50 étudiants, mais également un supermarché de proximité d’une superficie de 850m², une école maternelle et primaire d’une dizaine de classes, une crèche avec trois groupes d’âge, des espaces de bureau et un nouveau parc.

“Ce projet représente typiquement les missions de citydev.brussels. Il est synonyme de mixité à plus d’un titre associant rénovation urbaine, développement d’équipements et partenariat public-privé. Ce type de projet est d’une importance primordiale dans la Région de Bruxelles-Capitale et plus particulièrement à Molenbeek. Ce quartier de la Gare de l’Ouest occupe une position stratégique, est particulièrement bien connecté au réseau de transports en commun bruxellois et a tout le potentiel nécessaire pour devenir un pôle central de la capitale. Avec le projet EKLA, une friche urbaine va pouvoir reprendre vie et accueillir des familles et des entreprises.”

Benjamin Cadranel, CEO citydev.brussels
Un objectif sociétal

Belgian Land, un partenariat entre la Banque Degroof-Petercam et CBRE, est l’un des groupes immobilier figurant parmi les chefs de file du projet. Début 2018, ils entameront également la construction d’un important projet immobilier de 74 appartements, six maisons et une crèche.

Home Invest Belgium investit aussi délibérément à Molenbeek. La société immobilière réglementée (SIR) est déjà propriétaires de deux maisons de repos et de deux immeubles de respectivement 28 et 33 appartements. Le projet Célidée, qui est en cours de construction et dont les travaux seront achevés fin de l’année, prévoit lui la transformation d’un ancien site de bureaux en 96 appartements et une crèche, sur une superficie totale de quelque 9 000 m². Parmi les autres projets ambitieux du groupe à Bruxelles, on pointera en outre le projet Brunfaut: une fois le permis obtenu, ce seront 93 appartements qui seront créés, ainsi que plusieurs espaces communs et des équipements collectifs. L’ensemble de ces biens resteront propriété de la SIR et seront mis sur le marché locatif.

Inclusio, un partenaire de Re-Vive dans ce projet à vocation sociale, a également lancé une collaboration pour la création de 41 appartements modestes et sociaux ainsi que 50 studios d’étudiants à prix abordable.

Et, cerise sur le gâteau, la Région bruxelloise a de grands projets pour la zone désaffectée de 13 hectares située le long du chemin de fer à la hauteur de la gare de l’Ouest. A terme, un nouveau quartier mixte devrait voir le jour, avec des maisons et des bureaux mais aussi plusieurs parcs d’une superficie totale de 5 hectares.

Des guides locaux

À noter que pour convaincre les acheteurs et investisseurs potentiels des atouts de Molenbeek, des visites guidées de la commune seront organisées. Encadrés par des guides qui connaissent bien la commune, les intéressés partent à la découverte de Molenbeek et vont au-delà de l’image négative renvoyée aujourd’hui. Les acquéreurs potentiels ont notamment l’occasion de visiter la nouvelle maison communale, la gare de l’Ouest ainsi que de nombreux petits potagers et jardins privés qui se cachent au détour des rues de Molenbeek.

“Molenbeek a beaucoup à offrir, et notamment une réalité économique intéressante. Les prix de vente y sont encore plus bas que dans d’autres communes bruxelloises. En tant qu’investisseur à long terme nous croyons en l’avenir de Molenbeek, car la valeur des immeubles ne fera qu’augmenter au cours des prochaines années grâce au renouveau insufflé par nos investissements dans ses différents quartiers.”

Sophie Lambrighs, CEO Home Invest Belgium
Entretemps, plusieurs pionniers semblent avoir déjà saisi le potentiel de Molenbeek. Les premiers appartements du projet EKLA ont déjà été vendus, et tout semble indiquer que leur succès va aller grandissant.

Votre avis nous intéresse!

Avis