Le Projet Emile Max

Le Projet Emile Max
présente

Par les villages

d’après Peter Handke

Mise en scène de Guillemette Laurent et Martine Mabille

Les jeudi 27 avril à 18h00 et
vendredi 28 avril à 11h00 et à 13h00
Martine Mabille, professeure du Lycée Emile Max, les élèves de ses classes en option théâtre (5e et rhéto), la metteure en scène Guillemette Laurent et le Théâtre Océan Nord mènent depuis plusieurs années le Projet Emile Max.
Chaque saison, les élèves de la professeure s’emparent de l’une des pièces de notre programmation, montent et présentent au public leur version du texte. Dès le début de l’année scolaire, ils élaborent un trajet scénique propre : découverte du texte et de son auteur, étude dramaturgique, sélection d’extraits et confrontation au plateau, en liaison étroite avec le spectacle professionnel et vous donnent à voir une création théâtrale singulière, un point de vue créatif et intelligent sur la pièce, à côté des représentations professionnelles.
Cette année, ils se sont confrontés à l’œuvre de Peter Handke, Par les villages, et ont été les observateurs privilégiés du travail de Jean-Baptiste Delcourt et de son équipe. Ils vous invitent aujourd’hui à assister à leur spectacle!
Venez voir ce très beau travail.
L’entrée est libre!

Par les villages a lieu à l’occasion de retrouvailles entre frères et sœurs, au moment de l’héritage et du partage de la maison familiale alors que les parents viennent de mourir. Au-delà du déroulement de la fiction, se projettent en un conflit infini les universels ressentiments humains, la tentation du pouvoir, la volonté de nuire et, par-dessus tout, l’incompréhension des égos. A la clôture de la tragédie, un autre personnage nous rattrape au bord du précipice et nous raccroche à la vie.
C’est l’éloge de la vie réelle, à laquelle on ne prête plus attention et qui se révèle dans toute sa puissance. Les mots reprennent leur force et nous dévoilent un large champ poétique.

réservations au 02 216 75 55 ou à info@oceannord.org

Avec Abdelilah, Baddredine, Brigitte, Chaimae, Dounia, Edmira, Engin, Ercan, Ewelina, Garib, Ilknur, Imane, Léa, Mehdi, Mohamed, Roxana, Rufus, Samad, Semire, Serkan et Yasemin

Avec l’aide de la Fédération Wallonie Bruxelles, Cellule Culture-Enseignement

Votre avis nous intéresse!

Avis

Laisser un commentaire pour cet article