Le Groupe PS dépositaire du texte salue cette décision!

Le Parlement de Wallonie a approuvé en séance plénière la proposition mettant en place une stratégie visant l’interdiction de l’utilisation des Néonicotinoides (pesticide tueur d’abeilles).
Pour rappel, en 2015, la Députée Christie Morreale avait déposé une proposition de résolution imposant l’interdiction des pesticides aux néonicotinoïdes en Wallonie. En suite de quoi, les commissions agriculture et environnement ont mené de nombreuses auditions et discussions.
 
Après un premier signal fort concernant le glyphosate, les Députés adoptent aujourd’hui, un texte qui place notre Région dans le camp des régions qui résistent aux pressions des multinationales et qui légifèrent en fonction de l’intérêt général et du bien commun.
Par cette résolution, le Parlement demande que le Gouvernement prenne les dispositions immédiates pour interdire l’utilisation sur son territoire de tous les pesticides contenant des néonicotinoïdes.
Pour l’usage professionnel, cette interdiction sera mise en œuvre partout où il existe des alternatives moins nocives pour la santé et l’environnement, efficaces sur le plan agronomique et économiquement réalistes existent. Pour le Groupe PS, il est indispensable de protéger les citoyens, l’environnement et la biodiversité, comme il est nécessaire d’accompagner/d’aider/de soutenir  les agriculteurs dans les alternatives, de les soutenir en favorisant l’échange de bonnes pratiques . Il est également nécessaire de mettre des moyens dans la recherche pour trouver des alternatives dans les quelques secteurs où cela n’existe pas encore aujourd’hui.
 
 

Concrètement, La résolution demande également de défendre fermement:

  • L’interdiction de ces substances au niveau européen;
  • De concentrer les moyens de la recherche sur des développements d’alternatives à ces insecticides;
  • De mettre en place une “task force” néonicotinoides regroupant les acteurs de la recherche;
  • D’augmenter les moyens d’accompagnement aux agriculteurs;
  • Et de faciliter l’accès aux semences non traitées.

Pour la Députée Christie Morreale et le Groupe PS du Parlement de Wallonie:Notre volonté est de protéger les professionnels et les particuliers ayant recours à ces produits, de protéger la population en général mais aussi l’environnement. De donner un signal clair à la Commission européenne, au Gouvernement fédéral et à la société civile d’utiliser tous les leviers dont nous disposons en Wallonie pour prendre notre part de responsabilité!”

Votre avis nous intéresse!

Avis