Le design belge existe, nous l’avons rencontré à l’ADAM Museum !

 

Installé à proximité de l’Atomium, symbole du modernisme, le musée du design propose un coup d’œil sur une facette méconnue : le design belge. Cette période faste débuta sous le style Art nouveau et continua à faire bonne figure pour déboucher, dans l’immédiate après-guerre, sur une production ayant l’ambition de faciliter la tâche des hommes. Cette période trouva aussi son épanouissement dans l’effervescence de l’Exposition universelle de 1958 et se prolongea jusque dans les années 1980.

L’ADAM Museum a eu l’excellente idée de présenter une exposition qui retrace ce que l’on pourrait qualifier d’ « épopée » qui débuta par l’apparition et l’envol d’une bourgeoisie dont les artistes protagonistes les plus connus furent Victor Horta (1861-1947), Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910), Paul Hankar (1859-1901), Philippe Wolfers (1858-1929) et Henry van de Velde (1863-1957). Et la suite se lia et se coula dans l’Etat Belgique et dans sa puissance économique de la période triomphante du capitalisme belge.

L’exposition couvre cinq thèmes qui allient tradition et modernité. Elle offre aux yeux des visiteurs pas mal de « bijoux » recherchés à travers le pays. Que la Belgique pouvait être conquérante et proposer au monde des objets issus de l’ingéniosité et du savoir-faire de notre pays !

Expo « Panorama. A history of modern design in Belgium », place de Belgique à 1020 Bruxelles, jusqu’au 7 janvier 2018. Renseignements : www.adamuseum.be

Bernard Rosenbaum

Votre avis nous intéresse!

Avis