Le conseil des Ministres a entamé ses travaux budgétaires ce mercredi.



Le conseil des Ministres de ce matin a marqué le coup d’envoi des travaux budgétaires en vue de confectionner le budget initial 2018. A cet effet, le Ministre du Budget André Flahaut a présenté les résultats des différentes réunions bilatérales qui ont déjà eu lieu. « Des groupes de travail sont mis en place afin que les discussions gouvernementales puissent reprendre la semaine prochaine », poursuit André Flahaut.
L’évaluation des mandataires suit son cours
Les évaluations à mi-mandat des mandataires du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles se poursuivent. Ces évaluations sont initiées et présidées par le Ministre de la Fonction publique André Flahaut et sont organisées en présence des Ministres de tutelle. Elles se termineront fin décembre.
Gestion du patrimoine immobilier : le travail se poursuit.
Sur proposition d’André Flahaut, Ministre du Budget, de la Fonction publique et de la simplification administrative, le Gouvernement a pris acte ce 13 septembre de l’état des lieux des travaux mensuel de la task force sur les bâtiments, crée il y a deux ans et dont la mission est d’assurer la gestion responsable et proactive du patrimoine immobilier de la fédération.
Développement du langage chez les jeunes enfants : un outil pour les enseignants
Sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement a décidé ce mercredi d’octroyer une subvention permettant la prolongation d’une recherche menée par l’Unité de Logopédie clinique de l’Université de Liège. Celle-ci s’inscrit dans la philosophie du Pacte pour en Enseignement d’excellence puisqu’elle évolue au cœur de la question du développement du langage chez les plus jeunes.
Ces travaux ont pour but de faciliter l’implémentation auprès des enseignants de maternelle d’un outil appelé « SOLEM ». La recherche s’intéresse au développement du langage et de la communication chez des enfants de deuxième maternelle, avec pour objectifs principaux :
• L’aide aux enseignants et aux agents des Centres PMS dans le but d’identifier le niveau de développement de la communication d’un enfant à partir d’une grille d’observation de comportements ;
• L’intensification des interactions de qualité en situation de classe en étant attentif aux enfants les plus vulnérables.
Le montant total de la subvention allouée à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’ULg s’élève à 101 430 €.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article