« La Schtroumpf Expérience », jusqu’au 27 Janvier 2019, à « Brussels Expo »

Alors que l’exposition « Star Wars Identités » poursuit sa présence, au « Palais 2 », jusqu’au 02 septembre, sur ce même site de « Brussels Expo », mais au « Palais 4 », cette fois, nous sommes attendus, jusqu’au 27 janvier 2019, par « La Schtroumpf Expérience ».

« Peyo », le Créateur des « Schtroumpfs »

« Devenir un Schtroumpf, c’est aussi apprendre à protéger notre planète bleue », est une phrase, écrite par les organisateurs, nous prouvant la particularité de cette exposition sur les « Schtroumpfs », bien différente de celle qui fut organisée, présentant de nombreux originaux, en 2017, par la « Fondation Folon », à La Hulpe, qui était davantage destinée aux passionnés de la bande dessinée, l’espo étant, par ailleurs, intitulée : « Peyo, la Rétrospective », nous présentant leur créateur, « Peyo » (Pierre Culliford/1928-1992) et l’ensemble de son oeuvre.

Premiers Schtroumpfs, en 1958                          (c) « Peyo »

Nous aprenions ainsi qu’il avait introduit les « Schtroumpfs », comme personnages secondaires, au sein de la neuvième aventure médiévale de « Johan et Pirlouit », intitulée « La Flûte à six Trous »dont la première planche fut publiée, en 1958, dans le N° 1047, au début de la planche 37, du « Journal de Spirou »

(c) « Peyo »/« Dupuis »

Publiée en albums par les « Editions Dupuis » (1960/64 pages), cette BD prit le titre de « La Flûte à six Schtroumpfs », mettant en valeur ce nom, inventé, lors d’un repas, à St.-IIdesbald. « Passe moi le schtroumpf« , fut la demande d’André Franquin (1924-1997)à « Peyo », afin d’obtenir une salière. S’exécutant ce dernier répliqua : « Tiens, le voilà ton « schtroumpf », … le nom était né ! … Et André Franquin de répliquer « Merci de me l’avoir schtroumpfé«  ! … Le verbe venait de voir le jour ! …

Nine Culliford                                                     (c) Aude Vanlathem/« Belga »

Continuons donc à « schtroumpfer » ces quelques lignes, en évoquant Nine Culliford (née Janine Devroye/1930- 2016), coloriste des bandes desinées de son époux, qui contribua à la création de ces célèbres petits « hommes bleus », en décidant de  la couleur de leurs corpsAinsi naquirent les « Schtroumpfs » !

(c) « Peyo »/« Le Lombard »
… Des « Schtroumpfs » qui sont, à nouveau, mis à l’honneur, à l’occasion de leur 60ième anniversaire, grâce à l’exposition « La Schtroumpf Expérience », davantage destinée aux enfants, dont certains peuvent évoluer, au sein du « Palais 4 », à la même hauteur (1m20) que des « Schtroumpfs », « Schtroumfette » et « Grand Schtroumpf », qui, sortis de leurs cases de BD, se retrouvent, ici, en 3 dimensions, avec leurs originales maisons-champignons, telle celle du « Grand Schtroumpf » dans laquelle nous pouvons pénétrer, un court-métrage animé, fort bien réalisé, étant présenté en 3D, pouvant être vu grâce à une bonne trentaine de casques de réalité virtuelle, nous emmenant, sur le dos d’une cigogne, à la découverte du monde des « Schtroumpfs ». Impressionant ! …
(c) « Mes Petits O »
La « Schtroumpf Expérience » allie un véritable moment de loisir, destiné aux enfants, avec, à leur attention, un réel apport pédagogique, s’appuyant sur les « Schtroumpfs », un authentique patrimoine belge, ces derniers incarnant des valeurs universelles, telles l’égalité, la joie et la solidarité.
(c) « La Schtroumpf Expérience »
Elèves dans le Village                                         (c) « News 4 Europe »
Au-delà, « La Schtroumpf Expérience » s’appuie sur les 17 objectifs de « Développement Durable », pour 2030, promus, en 2017, par l’ « Organisation des Nations Unies », dans le cadre de la campagne « Small Smurfs, Big Goals » (« Petits Schtroumpfs, grands objectifs »), les « Schtroumpfs » étant, depuis dix ans, déjà, les Ambassadeurs de l’ « UNICEF ».
Avec le « Grand Schtroumpf » (c) « BX1 »
La Lessive (c) « Rex Shutterstock »
En n’oubliant pas les paroles de Nelson Mandela (1918-2013) : « L’éducation est l’arme la plus puissante pour changer le monde », les enseignants sont invités à étudier cette thématique en profondeur, tout en n’oubliant pas l’importance de l’aborder de manière ludique, invitant les enfants à sauver le village des « Schtroumpfs » du sort jeté par l’horrible « Gargamel » (réchauffer le climat, au point que plus rien ne pousse dans les jardins des « Schtroumpfs », histoire de les affamer, pour mieux pouvoir s’emparer d’eux), … que nos enfants se réjouiront de voir, couché et ligoté, en 3D, plus vrai que nature.
Couché et ligoté (c) « Le Soir »

Concernant cet apport pédagogique, ne perdons pas de vue que nos enfants sont la génération adulte de demain, qui, plus que jamais devra assumer la responsabilité de notre planète. Plus vite les enfants l’auront compris, plus cela deviendra naturel, pour eux, d’adopter un comportement axé sur le développement durable.

Sur la Place (c) « Rex Shutterstock »
Près du Puit (c) « Rex Shutterstock »
A ce sujet, Véronique Culliford, la fille de « Peyo » et directrice générale de l’ « IMPS », la société exploitant les droits liés aux personnages créés par son père, déclare : « Les valeurs des Schtroumpfs sont universelles et, soucieux de leur environnement, ils vivent, en communauté, dans un village où tout le monde s’entraide. Quel beau rêve que de penser un tel monde pour nos enfants »…
Un Hollogramme (c) « RTBF »
Equipés de Tablettes
(c) « Tremplin News »

Au sein de l’exposition, outre la réalité virtuelle déjà citée, les organisateurs nous proposent de nous voir dans un miroir avec une tête de « Scthroumpf » ; des hologrammes, posés en divers endroits ; ainsi que la technologie multimédia de « Mapping Vidéo » (qui nous offre, nottamment, une impressionnante cascade d’eau, … sans eau) ; le tout garantissant à nos enfants, porteurs d’un audioguide (en quatre langues : allemand, anglais, néerlandais et français), une véritable aventure immersive dans l’univers des « Schtroumpfs »…, l’expo se terminant par une maquette du village, avec de très nombreuses figurines « Schleish » datant des années ’60.

Les Figurines                                                      (c) Maryline Chalon/« L’Avenir »
Mieux encore, tout au long des neuf espaces, répartis 1.500 m2 de superficie, des comédiens animent cette exposition, notamment en manipulant des marionnettes sur pied, de 1m20 de haut, aux visages de « Schtroumpf Farceur », « Schtroumpf Grognon » et « Schtroumpf Pareseux ». sans oublier, trois danseurs, en T-shirts et baskets, qui nous apprendront la danse des « Schtroumpfs », et, bien sûr, d’autres comédiens déguisés en « Schtroumpfs », posant volontiers avec nos enfants.
(c) « Peyo »
« La Danse des Schtroumpfs »
(c) « Tremplin News »
Soulignons le superbe travail effectué, ici, avec un budget de cinq millions d’Euros (dont un million généré par le « tax shelter » bege, grâce à son élargissement, en 2017, aux « arts de la scène »), par la société de création, distribution et production « Exhibition Hub », son producteur exécutif, Mario Locampo, nous ayant, déjà, présenté, à la « Bourse », en 2013-2014, l’exposition « L’Art de la Brique », mettant merveilleusement bien en valeur la brique « Légo », son directeur artistique, Marcos Vinals, ayant, quant à lui, conçu la scénographie du « Mémorial de la Bataille de Waterloo ».
Carte « Mobib » & Point de Vente                       (c) « Stib »
(c) « STIB »/ »L’Avenir »
A noter l’implication de la « STIB », qui nous offre des points de vente en forme de maisons de « Schtroumpfs », quatre cartes « Mobib » et un tramway superbement décoré, … tout comme « Bruxelles Airlines » s’est invesi pour nous présenter l’un de ses « Airbus A 320 »...
(c) « Peyo »/« Le Lombard »
Sur l’ « Airbus A 320 »                                            (c) « Brussels Airlines »/« Le Soir »

Evoquant, à l’instant, les transports, signalons qu’une navette électrique gratuite, le « Free Shopping Bus », relie, avec un arrêt à « Bruxelles-Centrale » et un autre sur la Place Ste.-Catherine« La Schtroumpf Expérience » à la « Foire du Midi », ouverte de 15h à 1h du matin (voire 2h, les week-ends et veilles de jours fériés), la navette circulant, du mardi au dimanche, de 13h30 à 18h30, jusqu’au samedi 18 août, ce dernier jour proposant des tarifs réduits à la Foire. Une belle occasion de visiter l’exposition, avant de pouvoir profiter de quelques-unes des 130 attractions qui nous attendent sur une longueur de plus de 2km, entre les Portes de Hal et d’Anderlecht.

La Navette « Palais 4 » – « Foire du Midi »
« Foire du Midi »

De retour à la BD en albums (50 millions de BD, … en 41 langues, vendues dans le monde), notons qu’en mars 2018, les « Editions Le Lombard » nous présentaient le 36ième tome des aventures des « petits hommes bleus » : « Les Schtroumpfs et le Dragon du Lac » (cartonné/48 p./295 sur 222 mm/prix : 10€95), réalisé par Jeroen De Coninck, collaborateur de « Peyo »depuis 1991, et Thierry Culliford, qui, depuis 1985, poursuit l’oeuvre de son père, « Peyo ».

(c) « Peyo »/« Le Lombard »

Synopsis : « Le Schtroumpf Costaud, qui fait de l’aviron sur le lac du barrage, aperçoit dans la brume la silhouette d’un monstre. Est-ce une hallucination ? Non ! Les Schtroumpfs rencontrent bientôt cette créature, un dragon, qui est d’ailleurs une de leurs vieilles connaissances, qui va les entraîner jusqu’au lointain Château de Jolival, où ils l’aideront à secourir son maître, le fantasque Baron Florimond… »

(c) « Peyo »/« Le Lombard »

Nul doute qu’ayant visiter l’exposition « La Schtroumpf Expérience », nos enfants voudront parcourir les cases de leur dernière BD« Les Schtroumpfs et le Dragon du Lac », ou, à l’inverse, ayant lu cet album, ils souhaiteront de pouvoir se promener au sein de l’univers magique du Village des « Schtroumpfs », installé au « Palais 4 » de « Brussels Expo », avec ses décors plus grands que nature, ses effets spectaculaires et ses attractions (grimper à la corde, mur d’escalade, tonneau pour courir à l’intérieur, …), le tout étant pensé, également, pour les plus petits, … afin de vivre une expérience unique, à partager en famille

Ouverture de l’Exposition : 7 jours/7, de 10h à 18h. Prix d’entrée, audioguide inclus : 17€  (15€, de 13 à 18 ans inclus & pour les étudiants / 12€, de 3 à 12 ans inclus / Jusqu’à 2 ans inclus : 0€ / Famille-4 Pers. : 56€). Billets « collector » : ajouter 4€95 au prix d’entrée ordinaire. Réservations : groupes@show60years.com & ecoles@show60years.comSites web : www.smurfexperience.com/ www.ticketmaster.be/event/27575?language=fr-be.

Yves Calbert.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *