La Région soutient les communes pour la stérilisation des chats



Bianca Debaets a libéré un budget total de 92.850 euros pour 12 communes
L’appel à projets régional à destination des communes bruxelloises pour la stérilisation des chats s’avère être un véritable succès pour cette année 2017. En effet, ce ne sont pas moins de 12 communes qui se sont manifestées pour obtenir un subside afin de les aider à favoriser la stérilisation des chats par des propriétaires habitant sur leur territoire. La Secrétaire d’État au Bien-être animal Bianca Debaets contribue ainsi fortement à la généralisation d’une pratique qui, pour rappel, deviendra obligatoire l’année prochaine.
La stérilisation d’un chat est une opération relativement coûteuse : environ 150 euros pour une femelle et 75 euros pour un mâle. Pour de nombreux particuliers, cela peut sans doute constituer un frein. C’est la raison pour laquelle de nombreuses communes interviennent partiellement pour le paiement de cet acte réalisé par un vétérinaire. Et grâce à une subvention totale de 92.850 euros de la Région bruxelloise, pour 12 communes (Bruxelles, Anderlecht, Auderghem, Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Ixelles, Koekelberg, Molenbeek-Saint-Jean, Schaerbeek, Saint-Josse, Uccle et Watermael-Boitsfort), ce sont des milliers de chats qui pourront être stérilisés.
« Dans la mesure de nos moyens, il est important de pouvoir aider dès à présent les Bruxellois désireux de stériliser leur chat. C’est le sens de ce soutien accordé à ces 12 communes », précise Bianca Debaets, la Secrétaire d’État bruxelloise au Bien-être animal. « La stérilisation est essentielle pour la santé des chats : cela allonge leur espérance de vie et cela diminue le risque de maladies ainsi que l’agressivité et les nuisances sonores quand les femelles sont en chaleur. Grâce à cette opération, on évite aussi les trop nombreuses portées non gérables qui augmentent le nombre chats errants et aussi les euthanasies dans les refuges. En tant que responsable du Bien-être animal, il est de mon devoir de lutter contre ce phénomène ».
Cette lutte prendra la forme d’un caractère contraignant dès l’année prochaine puisqu’à l’initiative de la Secrétaire d’État Bianca Debaets, le gouvernement bruxellois a décidé de rendre obligatoire la stérilisation de tous les chats domestiques. Une grande campagne de sensibilisation à ce sujet a déjà été menée voici quelques mois ; une autre est envisagée pour le début de l’année prochaine.

Votre avis nous intéresse!

Avis




Laisser un commentaire pour cet article